Les mères isolées et les femmes seules sont les plus pauvres

social L'Insee a publié hier une étude sur la pauvreté des femmes en Paca

amandine rancoule

— 

Dans la région, plus d'une mère isolée sur trois est pauvre.

Dans la région, plus d'une mère isolée sur trois est pauvre. — S.ORTOLA / 20 MINUTES

La pauvreté touche plus souvent les femmes que les hommes, spécialement dans la région. Elles sont 15,7 %* à vivre sous le seuil de pauvreté, soit avec moins de 908 € par mois, contre 13,1 % des hommes. En Paca, les deux tiers des allocataires des minima sociaux sont en effet des femmes. Les situations familiales plus fragiles et le taux d'emploi parmi les plus bas de France expliquent cette situation, selon une étude publiée hier par l'Insee.

55 % des femmes occupent un emploi
« Dans la région, 86 % des parents isolés sont des femmes, précise Nadine Jourdan, chef de projet d'action régionale à l'Insee. Près de 35 % des mères isolées sont pauvres contre 22 % des pères ». En France, le taux de pauvreté s'élève à 33 % chez les mères isolées et à 21 % chez les hommes. Les femmes seules sont aussi spécialement touchées par la pauvreté (18 %). Parmi elles, 61 % ont 60 ans et plus. « Elles ont eu des carrières moins longues et moins rémunérées. Le montant de leur retraite représente les deux tiers de celui des hommes », explique Nadine Jourdan. Lors de la vie active, les femmes sont moins souvent en emploi que les hommes. Le taux d'emploi féminin de la région est le quatrième plus bas de France. « Le bassin d'emploi en Paca est en tension sur l'industriel et le bâtiment, donc le chômage des femmes reste extrêmement important, analyse Françoise Rastit, la déléguée régionale aux droits des femmes et à l'égalité. Il faudrait mieux orienter les femmes vers ces secteurs mais la barrière culturelle méditerranéenne reste présente ».

rémunération

Le salaire net médian des femmes s'établit à 1 300 € contre 1 700 € pour les hommes (-24 %). Pour un temps complet, elles perçoivent un salaire inférieur de 16 % à celui des hommes. Elles représentent 56 % des salariés à bas salaire et sont plus souvent embauchées en temps partiel, dont le salaire net horaire est inférieur à celui d'un temps complet.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.