Trois ans ferme pour « Gros Dédé »

Publié le 4 mars 2006.
André Cermolacce, dit « Gros Dédé », figure du milieu marseillais, a été condamné à trois ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Marseille pour infraction à la législation sur les armes, a-t-on appris vendredi de source judiciaire. André Cermolacce, 50 ans, avait été arrêté mardi dans le 7e arrondissement de Marseille. Il était en possession d’un pistolet automatique 9 mm, approvisionné de quatorze cartouches, dont une engagée dans le canon. Lors de sa comparution immédiate, le parquet avait requis quatre ans de prison ferme. L’avocat d’André Cermolacce a indiqué qu’il ferait appel de la condamnation. Fiché au grand banditisme pour des faits de proxénétisme, notamment, « Gros Dédé » avait fait l’objet le 8 décembre dernier, toujours dans le 7e, d’une tentative d’assassinat perpétrée par deux motards. Indemne, il avait pris la fuite sans alerter les services de police. Cermolacce, dont le nom avait été cité dans l’affaire d’assassinat du juge Michel en 1981, avait déclaré, lors d’une interpellation quelques jours après son agression, ne pas se savoir d’ennemis et avait nié être au centre d’une guerre des gangs à Marseille. (avec AFP)
© 20 minutes
corruption André Cermolacce avait déjà été condamné par la cour d’appel d’Aix-en-Provence en novembre 2000, en compagnie d’un journaliste et d’un ami, à quatre ans de prison pour corruption d’un policier et association de malfaiteurs.
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr