Tramway gelé, bus-way créés

Transports en commun, match retour. Après une première passe d'armes la semaine dernière lors du conseil municipal, les élus marseillais devraient à nouveau s'écharper sur le dossier du tramway ce matin lors des débats à la communauté urbaine Marseil...

- ©2008 20 minutes

— 

Transports en commun, match retour. Après une première passe d'armes la semaine dernière lors du conseil municipal, les élus marseillais devraient à nouveau s'écharper sur le dossier du tramway ce matin lors des débats à la communauté urbaine Marseille Provence métropole (MPM). En cause : la volonté d'Eugène Caselli (PS), nouveau président de MPM, de reporter le chantier de la troisième ligne de tram prévue entre les places Castellane (6e) et 4 Septembre (7e). « Le projet n'est pas abandonné, il est gelé, explique Eugène Caselli (PS). La situation financière de MPM nous oblige à réduire la voilure sur les investissements. »

L'UMP, qui avait lancé le projet lors de la précédente mandature, a dénoncé la semaine dernière une décision prise « sans débat », alors que droite et gauche co-gèrent la communauté urbaine. « Vous n'avez pas demandé d'aide financière aux autres collectivités locales », critique Dominique Tian (UMP), pointant sans le dire le conseil général, géré par la gauche. « Tant qu'on aura pas mis en place un syndicat mixte des transports regroupant l'ensemble des collectivités, on ne pourra pas lancer de gros investissements, estime Eugène Caselli. Pendant deux à trois ans, on va plutôt créer des bus-way. » Ces bus en site propre, avec un couloir défendu par des plots « très hauts et très dissuasifs », pourraient être lancés vers les quartiers Nord jusqu'à Sep­tèmes, et au Sud jusqu'à Luminy.

Frédéric Legrand

Mots-clés :

Aucun mot-clé.