Front national: La sénatrice Claudine Kauffmann suspendue après avoir comparé les migrants aux nazis

POLEMIQUE C’était «une comparaison maladroite», reconnaît Claudine Kauffmann, nouvelle sénatrice FN du Var, qui se réjouit toutefois «qu’on parle [d’elle]»…

J.S.-M.

— 

Une affiche du Front National et Marine Le Pen, lors d'un meeting (illustration).

Une affiche du Front National et Marine Le Pen, lors d'un meeting (illustration). — FRANCOIS NASCIMBENI/AFP

Elle a supprimé son post Facebook, mais Claudine Kauffmann ne semble pas vraiment regretter d’avoir comparé à l’occupation nazie à l’arrivée de migrants en France. Et ce même si la première femme sénatrice de l’histoire du Front national vient d’être suspendue par son parti.

La polémique, soulevée par le site Buzzfeed ce mardi, semble bel et bien la faire sourire : « Qu’on parle de moi en bien ou en mal peu importe. L’essentiel, c’est qu’on parle de moi », a-t-elle posté sur sa page Facebook, citant Léon Zitrone. « Je ne retranche rien de la publication qui m’est ce jour reprochée », a-t-elle encore affirmé dans un communiqué publié ce mercredi, s’amusant de voir « interpellés certains bien-pensants à l’indignation sélective ».

« Ceci me fait penser à cela »

Dans un post publié en mai dernier, Claudine Kauffmann, celle qui remplace David Rachline comme sénatrice du Var, mettait en parallèle une photo de réfugiés sur un trottoir parisien à la couverture d’un livre titré La France sous l’occupation, présentant Adolf Hitler et ses généraux devant la Tour Eiffel. « Ceci me fait penser à cela », précisait l’élue Front national, alors conseillère municipale de La Celle.

« C’était une comparaison maladroite, j’étais en colère que l’Etat ne fasse rien face à cette migration », a-t-elle expliqué à nos confrères de Var-Matin, avant de tenter de se justifier : « Vous savez, je suis une Française qui aime son pays, et je suis désolée de voir ce qui s’y passe. J’ai beaucoup d’amis étrangers. Je n’ai rien contre les migrants, mais quand j’ai vu cette photo, c’est l’image que j’ai eue en tête à ce moment-là ! »

>> A lire aussi : Jean-Marie Le Pen demande à sa fille un «retour aux fondamentaux» du Front national

Le FN a cependant décidé ce mercredi de suspendre la nouvelle sénatrice du Var âgée de 73 ans. « Elle est suspendue dans l’attente d’explications et de clarifications sur ses propos. C’est une mesure conservatoire pour avoir une discussion avec elle », a annoncé David Rachline, directeur de la communication du parti d’extrême droite. « J’ai vu passer des propos sur la "vermine", c’est absolument inacceptable. »

Dans d’autres publications de 2016, figurant toujours sur sa page Facebook mercredi matin, Claudine Kauffmann avait effectivement qualifié les migrants de « vermine » ou « d'envahisseurs ».