Attentat à Marseille: Un rassemblement à Eguilles pour Mauranne... Le dispositif de sécurité renforcé à la gare Saint-Charles...

TERRORISME Daesh, via son agence de propagande Amaq, a revendiqué l’attentat survenu dimanche à la gare Saint Charles de Marseille…

A.M, M.C et J.S.-M.

— 

Une photo de la jeune Mauranne a été exposée devant la mairie.

Une photo de la jeune Mauranne a été exposée devant la mairie. — A. Max / 20 Minutes

L’ESSENTIEL

  • Deux jeunes femmes de 20 et 21 ans ont été tuées dimanche par un assaillant sur le parvis de la gare Saint Charles de Marseille.
  • L’assaillant, âgé d’une vingtaine d’années, a été abattu par les militaires de la force Sentinelle.
  • Daesh a revendiqué l’attentat, via son agence de propagande Amaq

A LIRE AUSSI

>> A lire aussi : Attaque à Marseille: La fac de médecine et le village d'Eguilles pleurent «une brillante étudiante»

>> L'auteur présumé de l'attaque était connu pour des faits de droit commun

>> «Assassin répugnant», «vigilance maximale»... De nombreuses réactions après le drame

 

18h20 : Ce live est maintenant terminé

Merci de l’avoir suivi. Retrouvez les derniers éléments de l’enquête sur 20minutes.fr

18h18 : Un couac administratif à l'origine de la remise en liberté du suspect

La procédure visant à un placement en centre de rétention du suspect n'a pu aboutir, faute de feu vert de la préfecture du Rhône... Gérard Collomb a annoncé saisir l’inspection générale de l’administration.

>> A lire aussi : Attaque à Marseille : La personne habilitée est absente en préfecture, le suspect échappe au centre de rétention

 

18h10 : Beaucoup de monde pour le rassemblement silencieux à Eguilles.

Notre correspondant est sur place :

 

17h59 : Le rassemblement débute à Eguilles, en hommage à Mauranne.

Une photo de la jeune fille a été exposée devant la mairie, un registre de condoléances a été ouvert, rapporte notre journaliste sur place. 

Une photo de la jeune Mauranne a été exposée devant la mairie.
Une photo de la jeune Mauranne a été exposée devant la mairie. - A. Max / 20 Minutes

 

17h50 : Des policiers sous le choc.

De source syndicale, les policiers «primo-intervenants» sur le lieu de l'attaque sont «très choqués», certains d'entre eux sont d'ailleurs en arrêt de travail.

17h05 : Le maire Jean-Claude Gaudin s'interroge : pourquoi l'assaillant a-t-il été relâché après son arrestation à Lyon ?

« Notre ville ne cédera rien », lance le maire de Marseille, qui a réuni les responsables religieux marseillais. Les drapeaux des monuments officiels ont été mis en berne. « Il est impératif que ce signe de recueillement conduise tous les Marseillais à toujours plus de fraternité », déclare l’élu Les Républicains, qui s’interroge : « Il semblerait que cet homme bénéficiait de plusieurs nationalités. Il avait été arrêté il y a quelques jours dans la ville de Lyon, avant d’être relâché, ce qui surprend un peu, car il était en irrégularité totale sur le sol français. Pourquoi a-t-il été relâché ? »

17h03 : La Tour Eiffel éteinte ce soir en hommage aux victimes de Las Vegas et de Marseille.

La maire de Paris Anne Hidalgo l'a annoncé sur Twitter. 

 

17h : Le préfet de police des Bouches-du-Rhône a aussi salué l’intervention des policiers ce dimanche, dans les minutes qui ont suivi l’attentat.

« L’assaillant a été neutralisé par un militaire de l’opération Sentinelle quelques instants après l’attaque, puis trois policiers du service de sécurisation des transports en commun, qui quittaient leur service, ont immédiatement figé la situation avant l’arrivée de renforts, pour mettre en place un périmètre de sécurité et lever le doute sur la présence éventuelle d’autres terroristes. Moins de 30 minutes après avoir été alertés des faits, 160 policiers étaient déjà déployés par la DDSP. »

16h55: Le préfet de police des Bouches-du-Rhône, Olivier de Mazières, annonce un renforcement du dispositif de sécurité aux abords de la gare Saint Charles

Lors d’une conférence de presse, Olivier de Mazières, le préfet de police des Bouches-du-Rhône a annoncé que 60 policiers ont été mobilisés en renfort à proximité de la gare Saint-Charles.

Le préfet de police a également pris un arrêté autorisant les contrôles d’identité, fouilles des véhicules et des bagages autour de la gare.

16h39: « Les musulmans de France ne peuvent plus rester impassibles sans réagir » estime Dalil Boubakeur, président de la grande mosquée de Paris

« Trop c’est trop ! » Le recteur de la grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a estimé lundi que « les musulmans de France ne peuvent plus rester impassibles sans réagir » devant « tant de sang versé prétendument au nom » de leur religion, au lendemain de l’attaque de Marseille.

 

Les Français de confession musulmane sont des « citoyens attristés, certes, mais impuissants à stopper le déferlement de malheur provoqué à distance par des manipulateurs ennemis forcenés de la France », écrit le recteur Boubakeur dans un communiqué.

16h20: Rassemblement à 18h à Eguilles (13) en hommage à Mauranne

A l’initiative du maire d’Eguilles, Robert Dargone, un rassemblement est organisé sur le parvis de la mairie ce lundi à 18h en hommage à Mauranne. Cette étudiante en médecine âgée de 20 ans était originaire de ce village provençal. « Nous déclencherons la sirène et nous ferons sonner le glas juste avant le rassemblement », a déclaré le maire avec beaucoup d'émotion.

16h05: Le chercheur Romain Caillet*, spécialiste du djihad, analyse pour 20 Minutes cet « attentat de faible envergure. »

« Ce n'est pas la première fois que l'Etat islamique revendique une simple attaque au couteau, un attentat de faible envergure, avec peu de victimes. Ca s'est déjà vu en Russie, notamment, mais pas en France, à ma connaissance. Ca ne veut pas dire qu'il y a un lien, ça ne veut pas dire forcément qu'il y aura une vidéo d'allégeance. Une revendication opportuniste ? Ils ne l'ont jamais fait. Un autre mobile peut apparaître dans les prochaines heures de l'enquête, comme ça avait été le cas avec ce chauffeur-livreur qui avait décapité son patron à Saint-Quentin-Fallavier, ils étaient brouillés. Mais un deuxième mobile, ça ne suffit pas pour dire que c'est une revendication opportuniste. Ce qui me semble important, c'est que l'Etat  islamique a validé un double assassinat de femmes. Il peut y avoir un mimétisme ensuite. »

* Romain Caillet publie fin octobre le livre Le combat vous a été prescrit, une histoire du djihad en France (Stock éditions)

15h55: Une minute de silence sera observée à l'université d'Aix-Marseille mardi midi

« Une minute de silence sera observée ce mardi à 12h sur tous les campus de Aix-Marseille Université », indique Yvon Berland, le président de l'université. 76 000 étudiants d'AMU et 8000 membres du personnel rendront hommage à Mauranne, une des victimes de l'attentat à la gare Saint-Charles de Marseille dimanche. 

15h : Les proches de la jeune Mauranne, originaire d'Eguilles (13), sont sous le choc

Dans sa petite ville comme dans la faculté où elle étudiait, tous sont très émus du décès de cette jeune fille, qualifiée de brillante. L’élève en médecine a été victime d’une attaque à l’arme blanche.

>> A lire aussi : Attaque à Marseille: La fac de médecine et le village d'Eguilles pleurent «une brillante étudiante»

 

13h36 : Retrouvez en vidéo les précisions du procureur de la République de Paris sur le suspect

 

13H25 : Des étudiants sous le choc

Les camarades de l'étudiante à Marseille en médecine, décédée ce dimanche dans l'attaque, se souviennent avec émotion d'une jeune fille sérieuse et réservée. 

 

13h15 : Début de la conférence de presse à la faculté de médecine de la Timone

L’une des victimes étudiait dans cette université. Notre journaliste est sur place.

 

13h03: Aucun élément ne relie l’assaillant de Marseille à l’EI « à ce stade »

La revendication par le groupe djihadiste Etat islamique de l'attaque de Marseille survenue dimanche suscite les interrogations des enquêteurs. « La revendication de l'EI pose vraiment question car aucun élément ne relie l'assaillant à l'organisation Etat islamique à ce stade », a en effet indiqué une source proche de l'enquête à l'AFP. 

12h39 : Une passante a tenté de s'interposer

Lors de sa conférence de presse, le procureur de la République de Paris François Molins a indiqué qu'une « passante a tenté courageusement de s'interposer » entre le suspect et l'une de ses victimes. Sur les images de vidéosurveillance, on peut aperçevoir cette femme se servir d'un porte-drapeau pour barrer la route du suspect, parvenant à le faire chuter. 

12h17 : François Molins donne des éléments sur le suspect

 

Selon le procureur de la République de Paris, le suspect aurait été signalé par les autorités à sept reprises depuis 2005 sous sept identités différentes. Il a été placé en garde à vue vendredi dernier, jusqu'à samedi en début d'après-midi pour des faits de vol à l'étalage. Il a alors présenté un passeport tunisien sous le nom d'Ahmed H, né le 9 novembre 1987. Il aurait déclaré lors de sa garde à vue être divorcé, sans domicile fixe à Lyon et sans emploi. Il serait également un consommateur de drogues dures. 

12h10 : François Molins prend la parole

Le procureur de la République de Paris démarre sa conférence de presse.

11h47: A La Timone, beaucoup d'étudiants en médecine ignorent la nouvelle

Cette même jeune victime originaire d'Eguilles était en médecine à la Timone. Le doyen envisage de prendre la parole en amphi pour en informer les étudiants, dont beaucoup ignorent encore la nouvelle, a appris notre journaliste sur place. Une cellule psychologique va être mise en place. 

 

11h41: « Grande émotion et angoisse » à Eguilles

A Eguilles, d’où était originaire l’une des victimes, un rassemblement est prévu ce soir, dans ce « village » où « tout le monde se connaît ». Notre journaliste est sur place.

 

11h17 : «L’arme blanche, c’est entre guillemets la norme, l’arme la plus simple, qui produit un effet aussi dévastateur qu’une bombe»

Selon le président du Centre d’analyse du terrorisme et professeur à l’IEP de Strasbourg Jean-Charles Brisard, « on est parfaitement dans la logique d'un attentat » concernant cette attaque. 

>> A lire aussi : VIDEO. Attaque à Marseille: «On est parfaitement dans la logique d'un attentat», estime Jean-Charles Brisard

 

11h14: L’une des victimes était originaire d’Eguilles

L’une des jeunes victimes de l’attaque à l’arme blanche de ce dimanche était originaire d’Eguilles, apprend 20 Minutes, confirmant une information de La Provence. Eguilles est une commune de 7.579 habitants des Bouches-du-Rhône, à quelques kilomètres d’Aix-en-Provence.

11h07: Les multiples identités du suspect

 

Selon nos informations, le suspect était connu sous huit identités différentes, ce qui complique son identification par les autorités. 

>> A lire aussi : Attentat à Marseille: Les multiples identités du suspect compliquent l'identification

 

10h46: Rillieux-la-Pape met ses drapeaux en berne 

L'une des deux victimes de cette attaque était originaire de la région lyonnaise, plus précisément de Rillieux-la-Pape. La ville est sous le choc, comme le décrit notre journaliste. 

>> A lire aussi : VIDEO. Attentat à Marseille: Rillieux-la-Pape, où vivait l'une des victimes, met ses drapeaux en berne

 

10h25: Le procureur de Paris tiendra une conférence de presse à 12h00

Le procureur de Paris, François Molins, tiendra une conférence de presse lundi à 12H00 au palais de justice, au lendemain de l'attaque au couteau à Marseille au cours de laquelle un homme a tué deux femmes de 20 ans, a annoncé le parquet de Paris.

10h16: Retrouvez en vidéo les dernières informations dont nous disposons

 

9h57: « On voulait rapporter une victoire pour la population marseillaise qui a vécu une journée compliquée », Valère Germain à la fin de la rencontre Nice/OM, dimanche soir

>> A lire aussi : OM: Les joueurs avaient à cœur de gagner pour «redonner le sourire aux Marseillais»

 

9h28: L’interpellation à Lyon confirmée

Les autorités confirment à 20 Minutes que l’assaillant a bien été interpellé le 29 septembre à Lyon pour un vol à l’étalage. La garde à vue n’est pas encore confirmée.

Les autorités nous confirment également les huit identités, avec des dates de naissance différentes. Des vérifications sont encore en cours.

9h10: L’assaillant serait un tunisien en situation irrégulière

L’assaillant de la gare Saint Charles serait un Tunisien en situation irrégulière d’une trentaine d’années, selon La Provence. Aucun papier d’identité n’a été retrouvé sur lui, les enquêteurs ont procédé à l’examen de ses empreintes digitales.

Elles correspondraient à huit identités référencées dans le fichier. Mais aucune ne faisait l’objet d’une fiche S.

8h57 : La situation est revenue à la normale à la gare Saint Charles

Ce lundi matin, le trafic a repris normalement à la gare Saint Charles. La SNCF a mis en place un numéro vert d’assistance psychologique au 0800 120 821.

Selon la SNCF, près de 30.000 personnes ont été impactées par la fermeture de la gare dimanche après-midi.

8h52: L’assaillant sortait de garde à vue à Lyon

Selon Libération, l’homme qui a tué deux femmes dimanche à la gare Saint Charles sortait de garde à vue à Lyon. Il avait été interpellé samedi après un vol à l’étalage dans le Rhône.

L’homme, âgé d’une trentaine d’années, aurait donné l’une des nombreuses fausses identités qu’il utilisait. Au vu de la faible gravité des faits et n’ayant pas plus d’éléments sur lui, les enquêteurs ont décidé de le relâcher.

8h40: Les deux victimes étaient des cousines de 20 et 21 ans

Selon nos informations, dont dispose également la Provence, les deux victimes étaient âgées de 20 et 21 ans. Elles seraient cousines. L’une était étudiante à Marseille, tandis que l’autre faisait ses études à Lyon. Celle-ci devait justement rentrer vers Lyon après un week-end passé à Marseille.

8h23: Daesh revendique l'attaque via son agence de propagande Amaq

Dimanche soir, vers 22h30, Daesh a revendiqué l'attentat au couteau qui a fait deux morts, dans un communiqué diffusé par son agence de propagande Amaq et relayé par le centre américain de surveillance des sites djihadistes, SITE.

« L'auteur des attaques au couteau dans la ville de Marseille (...) provient des soldats de l'Etat islamique », assure une « source de sécurité » citée par l'organe de propagande.

Bienvenue sur ce live. Suivez en direct les dernières informations concernant l’attentat survenu à la gare Saint-Charles de Marseille dimanche en début d’après-midi.