VIDEO. «Il faut débrancher son cerveau»... Des Marseillais se jettent en BMX dans le port des Goudes

INSOLITE «Va te jeter aux Goudes», c'est une célèbre expression marseillaise. C'est aussi, depuis 1999, une tradition chez les amateurs de BMX, à Marseille...

Jean Saint-Marc

— 

Certains réussissent des "frontflips", d'autres enchaînent les plats.

Certains réussissent des "frontflips", d'autres enchaînent les plats. — J. Saint-Marc / 20 Minutes

  • Ils ont bravé la brume et ont plongé dans une eau bien fraîche, ce dimanche.
  • Des amateurs de sensations fortes se sont jetés en BMX dans le port des Goudes… Et 20 Minutes était là pour les filmer.

A défaut d’observer le paysage, sérieusement bouché par les entrées maritimes, les touristes en goguette aux Goudes ce dimanche ont pu admirer le curieux spectacle de ces fous furieux qui se jetaient à fond de balle dans le port, sur leurs BMX. « Waouh », siffle un gamin. « Ils sont tarés », complète sa maman. Non Madame, ils sont « fadas », en version originale. Assez en tout cas pour prendre l’expression « va te jeter aux Goudes » au pied de la lettre.

« Débrancher le cerveau »

« Il faut débrancher le cerveau », opine Enzo, prof de BMX chez Oli-Ride, l’asso qui organisait l’événement, avec le comité des fêtes du coin. « Si tu réfléchis trop, tu as envie de freiner dans la descente, juste avant le tremplin. Et comme il n’y a pas de frein… Non, vraiment, le truc, c’est de ne rien avoir dans la tête », conclut-il. A quelques mètres de là, Philippe Ballongue, patron d’ Oli-Ride, donne tout de même quelques conseils au petit Isao, 9 ans : « Il faut que tes pédales soient parallèles quand tu rentres sur le tremplin, sinon une manivelle pourrait se coincer dans le tremplin. C’est le seul risque ! »

>> A lire aussi : VIDEO. Avis aux skateurs! Le mythique bowl de Marseille est tout beau, tout neuf, tout propre

Avec l’air concentré du bon élève qui s’attaque à un exercice de maths, Isao se lance, prend de la hauteur… Et signe un beau plat. Ça pique un peu, mais ça fait partie du jeu (c’en est bien un, les sauts n’étant pas notés). « Moi, la seule figure que je maîtrise, c’est tomber dans l’eau », sourit Maxime, qui regarde avec admiration les frontflips et backflips de son pote Cyril. Son secret ? « Je me jette à l’eau ! » Etonnant, non ?