VIDEO. Résultats législatives 2017: Atterrissage réussi à Marseille pour Jean-Luc Mélenchon

POLITIQUE Le leader de la France Insoumise a annoncé sa victoire sur Twitter...

M.C.

— 

Jean-Luc Mélenchon, le 7 Mai 2017.

Jean-Luc Mélenchon, le 7 Mai 2017. — SIPA

Pari tenu. Ce dimanche, Jean-Luc Mélenchon a été élu député de la quatrième circonscription des Bouches-du-Rhône. Il a annoncé sa victoire aux journalistes dans son QG et sur Twitter, se fiant probablement à une estimation. Le dépouillement n’est pas terminé à Marseille.

Pour l’heure, on ne connaît donc ni son score, ni celui de son adversaire de la République en Marche, la référente départementale du mouvement d’Emmanuel Macron Corinne Versini.  Jean-Luc Mélenchon avait obtenu le score de 34,31 %.

En 2012, Jean-Luc Mélenchon, également député européen depuis 2009, avait déjà tenté d’entrer à l’Assemblée nationale en se présentant face à Marine Le Pen dans la onzième circonscription du Pas-de-Calais. Il avait alors recueilli 21,46 % des voix, un score insuffisant pour se qualifier au second tour de l’élection.

>> A lire aussi : Législatives: Comment le terme «dégagisme» pourrait faire son entrée dans le dico?

Une circonscription favorable

Un temps au Parti socialiste, Jean-Luc Mélenchon a notamment été ministre délé­gué à l’En­sei­gne­ment professionnel en 2000. Il a également été membre du conseil général de l’Essonne pendant 19 ans, de 1985 à 2004, avec quelques intermittences. Il a également siégé au Sénat pendant 19 ans.

En 2008, Jean-Luc Mélenchon quitte le parti à la rose et fonde son propre mouvement quelque temps plus tard : le Parti de Gauche, dont il devient président puis coprésident entre 2009 et 2014. En février 2016, il fonde le parti de la France Insoumise, et se présente sous ces couleurs à l’élection présidentielle. Au premier tour, il obtient 19,58 % des suffrages exprimés sur le plan national, et 39,09 % dans la quatrième circonscription des Bouches-du-Rhône.

>> A lire aussi : VIDEO. Législatives: Pourquoi Mélenchon préfère affronter le PS plutôt que le FN à Marseille