Gouvernement: «La présence de Nicolas Hulot est un crève-cœur» pour Jean-Luc Mélenchon

POLITIQUE Le candidat de la France insoumise dans la quatrième circonscription des Bouches-du-Rhône déposait ce mercredi sa candidature... 

Mathilde Ceilles

— 

Jean-Luc Mélenchon, le 17 mai 2017

Jean-Luc Mélenchon, le 17 mai 2017 — Mathilde Ceilles

Ce mercredi était un grand jour pour Emmanuel Macron et Edouard Philippe. Après plusieurs rebondissements, la liste définitive du premier gouvernement du président La République En Marche a été délivrée.

Au même moment ou presque, Jean-Luc Mélenchon vivait un autre grand jour : celui du dépôt de sa candidature aux législatives dans la quatrième circonscription du Rhône, devant un parterre de journalistes.

>> A lire aussi : Mobilisation générale des adversaires de Jean-Luc Mélenchon

« Un gouvernement de droite »

Interrogé sur ce tout nouveau gouvernement, le candidat de la France insoumise, qui a pour suppléante Sophie Camard, membre d’EELV, a qualifié « la présence de Nicolas Hulot » dans ce gouvernement de « crève-cœur ».

Le candidat, qui a dénoncé « un gouvernement de droite » a ensuite lancé une pique envers le tout nouveau ministre de l’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, directeur général du groupe Essec depuis 2013. « Pour diriger l’école de Jules Ferry, ce n’est pas un bon choix. On ne gère pas l’Education National comme on gère une école de commerce. On y forme des jeunes, pas des clients. »