Marseille: Vous aussi apprenez à porter un toast avec Toastmasters

CONCOURS Les meilleurs orateurs du sud de la France se réunissent samedi pour un concours d’éloquence organisé par l’association Toasmasters. Voici les précieux conseils de son président pour bien porter un toast…

Adrien Max

— 

Bruno Palazzolo vous donne ses conseils pour porter un toast.

Bruno Palazzolo vous donne ses conseils pour porter un toast. — Adrien Max / 20 Minutes

  • Le concours d’éloquence de samedi à Marseille qualifie pour les championnats européens
  • Les 30 premières secondes du discours et les 30 dernières sont les plus importantes

Vous avez déjà eu envie de vous lever au milieu d’un repas pour porter un toast, mais par timidité vous n’avez pas réussi à décoller vos fesses de la chaise ? Le club de Marseille Toastmasters organise samedi à 10 heures un concours d’éloquence à la cité des associations de Marseille. « Il y aura une épreuve d’éloquence en français, une en anglais et un concours d’évaluation des prestations. », explique Bruno Palazzolo, le président du club de Marseille. Les vainqueurs des concours pourront monter à l’étage supérieur : les championnats européens.

Pour être prêt le jour J, les 40 membres du club de Marseille se réunissent les trois premiers mardis du mois. Au menu, trois types exercices. Une improvisation de deux minutes, un discours préparé de cinq à sept minutes, et un retour sur la prestation par l’ensemble des membres. « Le but est de savoir structurer son propos, d’inspirer l’auditoire et d’avoir un retour bienveillant, mais pas complaisant. », précise Bruno Palazzolo.

Des personnes timides

Les membres du club ne sont pas des professionnels de la parole, bien au contraire. Les âges varient de 21 à 75 ans, les professions aussi : étudiants, employés, retraité, chef d’entreprise, enseignants. « Le champion de notre club est un légionnaire qui vient du Kirghizistan », en rigole Bruno Palazzolo. La plupart des personnes qui viennent sont de nature timide, mais « on est tous traversé par du stress et de l’angoisse au moment de prendre la parole. Le but est de savoir les gérer pour tirer le meilleur de soi-même. » Et pas forcément être le meilleur.

Pour tirer le meilleur de vous lorsque vous porterez un toast, Bruno Palazzolo a quelques précieux conseils. Il faut dans un premier temps attraper le regard de son auditoire. « Balayez les gens qui vous font face du regard et surtout n’ayez pas les yeux vers le sol. » La posture est également très importante. « Levez-vous, et levez votre verre pour bien vous affirmer. » Et enfin, la voix. « Votre voix doit être tonique, il faut absolument éviter d’être monotone, donc donner du rythme. »

Au niveau de la structure de votre discours, les 30 premières secondes et les 30 dernières sont les plus importantes. « Commencez par remercier. Ensuite il y a deux possibilités. Soit raconter une histoire, soit poser des questions. » Dans les deux cas, le but est d’attirer l’attention. Et pour finir en beauté, « Terminez par vos vœux, vos souhaits. Mais il faut qu’ils soient positifs. » Avec ces conseils de pro, plus d’excuse pour rester assis sur sa chaise.

Mots-clés :