Bouches-du-Rhône: Un scrutin très surveillé mais pas de mesure de dernière minute

ELECTION Le scrutin du premier tour des élections presidentielles sera très surveillé dimanche. Mais pas de mesure de dernière minute, le dispositif est prévu depuis début mars...

Adrien Max

— 

Un bureau de vote en France (illustration)

Un bureau de vote en France (illustration) — CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Pour le scrutin du premier tour de l'élection présidentielle, aucune mesure de dernière minute n’a été prise par la préfecture de police des Bouches-du-Rhone concernant la sécurité. Le dispositif est prévu depuis le début du mois de mars, malgré la double arrestation de mardi et l' attentat de jeudi. « C’est un dispositif important, mis en place depuis plusieurs semaines pour faire face à un risque élevé de menace », explique la préfecture.

En tout, 1.100 policiers, gendarmes et militaire de la force Sentinelle seront mobilisés pour assurer la sécurité des 1.358 bureaux de vote répartis dans le département. « Le dispositif prévoit de rendre les patrouilles dynamiques, c’est-à-dire qu’elles vont faire des passages réguliers dans tous les bureaux de vote », détaille la préfecture.

>> A lire aussi : Attentat sur les Champs-Elysées: Ces événements qui ont bouleversé les élections présidentielles depuis 1988

Une ligne directe en cas de problème

Une ligne directe pour contacter les forces de l’ordre ainsi que les services de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) est mise à la disposition des présidents des bureaux de vote. « Nous avons également répertorié les numéros de chacun des présidents des bureaux de vote pour les prévenir en cas de problème », rassure la préfecture.

Seule consigne de dernière minute : rappeler toutes les recommandations pour assurer la sécurité aux communes, qui les transmettent ensuite aux bureaux de vote. Parmi elles, faire en sorte qu’il n’y ait pas trop de personnes qui attendent en dehors des bureaux de vote, mais aussi condamner tous les accès qui ne sont pas nécessaires pour le bon déroulement du scrutin.