OM: Contre Sainté, quatre buts et trois héros... Florian Thauvin, Bafé Gomis, Morgan Sanson

FOOTBALLL La saison est d'ores et déjà historique pour ces trois gars, tous décisifs lors de la victoire de l'OM face à Saint-Etienne (4-0)...

Jean Saint-Marc

— 

Il manque Sanson sur cette photo, sans doute occupé à préparer son prochain caviar.

Il manque Sanson sur cette photo, sans doute occupé à préparer son prochain caviar. — A.-C. Poujoulat / AFP

« Nos trois attaquants ont marqué », se réjouit Rudi Garcia, après la victoire de l’OM face à Sainté ( 4-0). C'est bien vrai, et c’est bon pour la confiance. Mais objectivement, le troisième héros du soir, après Thauvin et Gomis, ce n’est pas vraiment Payet, auteur d’un match discret, sauvé par un but à la 93e. Non, c’est clairement Morgan - Mister Caviar - Sanson. Thauvin, Gomis, Sanson : trois passes décisives ce dimanche, trois buts, et des dizaines de raisons de se réjouir pour les supporters de l’OM.

>> A lire aussi : OM-ASSE (4-0): Florian Thauvin régale et Marseille recolle à Bordeaux pour l'Europe

Florian Thauvin : le match parfait, le triomphe modeste

On l’a beaucoup dit et écrit : le petit FloTov fait une très bonne saison à l’OM. Oui, mais depuis son passage frustrant en équipe de France (0 minute de jeu), l’ailier de l’OM « semblait marquer le pas », pour reprendre l’expression de Rudi Garcia. « Après le match contre Toulouse, je m’en suis voulu de ne pas être efficace dans le dernier geste, je me suis remis en question », confirme Thauvin.

Une remise en question plutôt efficace : ce dimanche soir, il a planté deux fois et adressé une passe décisive. En zone mixte, il a décrypté le second but : « les défenseurs travaillent beaucoup les vidéos… Donc mon adversaire (Lacroix) anticipe plutôt une frappe pied gauche. Là, je remets une bonne accélération, et je frappe pied droit, sans me poser de question ». Et ça va dans le petit filet. Son 12e but cette saison. Vous y ajoutez les huit passes décisives, ça donne, sur le plan des stats (et pas seulement) son meilleur exercice chez les pros.

>> A lire aussi : OM: On s'est bien foutu de lui, mais Florian Thauvin n'aurait-il pas enfin gagné le respect?

Et l’ovation du Vélodrome  à sa sortie, alors ? « En ce moment, c’est que du bonheur. Mais je repense souvent à l’époque où c’était compliqué avec les supporters », jure Thauvin.

Bafé Gomis : de la confiance pour le sprint final et un petit record pour la route

On le sait : la Panthère est toujours affamée. A 31 ans, Bafé Gomis veut montrer qu’il lui reste quelques belles années de foot devant lui. En marquant ce dimanche au Vélodrome, il inscrit son 17e but en championnat, et bat son record personnel (16 buts en 2007-08 avec… Sainté). Mais ce n’est pas fini. Son objectif perso ? Les 20 buts.

Et n’allez pas lui dire que son but était magnifique (il l’était hein, ne nous mentons pas) : « Oui, il était très beau. Mais le plus beau, ce sera le prochain, même si c’est un penalty ! Un attaquant attend toujours le prochain. » Et apparemment, Bafé a une petite boule de cristal qui lui dit quand il arrivera : « Ce soir, c’était écrit, je savais que j’allais marquer. Après ce qui s’est passé au match aller, c’était l’histoire. »

>> A lire aussi : Visé par des banderoles, Gomis veut «laver le linge sale en famille» et rencontrer les supporters

Accessoirement, Gomis met fin à une disette de deux mois, depuis sa blessure  au genou. « S’il a marqué, c’est parce que je l’ai laissé jouer les deux derniers matchs. Il avait besoin de temps de jeu », s’est auto-congratulé Rudi Garcia.

Morgan Sanson : 12 millions, vraiment ? Seulement ?

Et si c’était lui, LA recrue  du mercato d’hiver ? OK, Dimitri Payet a fait de bons matchs depuis son retour à l’OM, marqué de beaux coups francs. Mais si l’on compare avec la régularité dans l’excellence de Morgan Sanson… Ce dimanche au Vélodrome, il a servi sa spécialité maison : le caviar. Le premier pour Thauvin, après un rush côté gauche. Le second pour Payet, en fin de match : un petit ballon piqué, comme on les aime.

C’était sa onzième passe de cette saison. Pour lui aussi, c’est bien sûr un record. L’ancien Montpelliérain domine le classement officiel des meilleurs passeurs. « Je m’en fous », sourit-il en zone mixte, sans méchanceté. « Les passes décisives, c’est anecdotique… Mes objectifs sont collectifs ! »

>> A lire aussi : Sanson veut «aller jusqu'à la mort pour l'OM»... Voilà ce qu'on a retenu de sa présentation à la presse

Et c’est d’ailleurs avec une explication collective qu’il décrypte son excellent match du soir : « on a mis du lien entre les lignes. » Et lui en premier lieu : « j’ai plus décroché que lors des derniers matchs, je jouais trop haut, trop dans la profondeur. C’était pas ma place. » Contre Sainté, au contraire, il l’a carrément trouvée.