Marseille: Condamné à de la prison ferme pour trafic de médicaments

SANTE Le tribunal correctionnel de Marseille s’est prononcé ce mercredi…

M.C. avec AFP

— 

L'enseigne lumineuse d'une pharmacie, à Paris le 10 août 2015

L'enseigne lumineuse d'une pharmacie, à Paris le 10 août 2015 — KENZO TRIBOUILLARD AFP

Il dirigeait un vaste trafic de médicaments contrefaits, fabriqués en Chine. Le tribunal correctionnel de Marseille a condamné Arnaud Bellavoine à cinq ans de prison ferme et à une interdiction de gérer une entreprise pendant dix ans, rapporte La Provence.

>> A lire aussi : Marseille: Un réseau de faux médicaments devant la justice

Depuis son interpellation en octobre 2012 en Espagne, il avait d’abord contesté être celui qui, en 2006 et 2007, avait introduit dans le réseau d’approvisionnement pharmaceutique de l’Union européenne plusieurs tonnes de médicaments contrefaits, dépourvus de principe actif ou sous-dosés, avant de reconnaître être à l’origine des faits.

>> A lire aussi : Pourquoi Strasbourg devrait accueillir l'Agence européenne du médicament

Deux médicaments très prescrits

« J’avais de gros soucis financiers, j’ai eu l’idée du Plavix et du Zyprexa, c’était des trucs très à la mode et de gros volumes étaient prescrits en Europe », avait-il confié à la barre il y a quelques semaines.

Développé par le groupe français Sanofi, le premier est destiné à prévenir les accidents vasculaires cérébraux et les infarctus, le second, une marque de l’américain Eli Lilly, est prescrit contre la schizophrénie et les troubles bipolaires.