Le président de Marseille Consolat Jean-Luc Mingallon.
Le président de Marseille Consolat Jean-Luc Mingallon. - P. Magnien / 20 Minutes

Samedi, au lendemain de la rencontre Chambly-Marseille Consolat, en National, le Courrier-Picard racontait un après-match extrêmement mouvementé, avec des menaces, des coups et des bagarres entre Marseillais et Camblysiens.

>> A lire aussi : Un footballeur vauclusien agresse son président, « c'est triste pour lui, triste pour le foot »

Contacté par 20 Minutes, le président de Marseille Consolat Jean-Luc Mingallon dément la plupart des faits reprochés à ses joueurs et à son staff. Le club de Chambly, lui, ne veut plus communiquer sur l’affaire. La FFF indique à 20 Minutes que le rapport du délégué sera étudié ce jeudi.

Selon le Courrier-Picard, un des dirigeants a prononcé cette phrase « On vous attendra à Marseille avec des kalachnikovs ! »

(Jean-Luc Mingallon coupe) Oui c’est ça… Mais c’est dommage, on ne les avait pas sur nous à Chambly, les kalachnikovs ! (Rires) Non, plus sérieusement, je ne sais pas d’où ils ont sorti cette expression.

Le journaliste du Courrier-Picard a assisté directement à la scène…

Je n’étais pas à Chambly mais j’ai passé les deux derniers jours à interroger mes gars, les quatre ou cinq personnes fiables de mon équipe, pas les joueurs qui exagèrent… Et personne n’a dit ça. On est traumatisés par les meurtres dans les cités marseillaises, on ne va pas sortir des phrases comme ça.

>> A lire aussi : Marseille: Un homme abattu en pleine rue au fusil à pompe, un suspect interpellé

Les autres incidents, la course-poursuite sur le terrain après le coup de sifflet final, les bagarres… Vous reconnaissez ces faits-là ?

Ce qu’il faut savoir, c’est que nos joueurs ont été provoqués pendant tout le match… Et comme tout le monde connaît David Gigliotti, ils essayent de le faire craquer. Et c’est un garçon impulsif ! Donc il a poursuivi l’adjoint qui lui a mal parlé… Tout le monde coursait tout le monde ! Mais on ne parle que de David parce qu’il devient la tête de Turc du National !

Et la bagarre a repris dans le vestiaire…

Vous croyez qu’on va aller dans les stades pour prendre des coups ? On a juste répondu aux attaques de Chambly. Mon gardien remplaçant se prend un taquet… Oui, il l’a rendu ! Mais les gars de Chambly, ils se sont même battus avec leur propre service de sécurité !

Quelles vont être les suites ?

Nous, on est des victimes dans cette histoire. J’ai eu le président de Chambly au téléphone hier (dimanche), mais il n’y a pas d’excuses à faire. Ils devraient avoir un meilleur service de sécurité pour protéger nos joueurs. Nous quand ils descendent ça se passe toujours bien. J’envisage de déposer plainte pour diffamation, contre le Courrier Picard. On va analyser les vidéos avec notre avocat. Et si on voit des choses, on portera plainte.

Mots-clés :