Marseille: «L'IVG c'est sacré», l'action d'un artiste et d'une Femen contre le FN

MANIFESTATION Un collage d’une femme le poing levé a été apposé sur la façade du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur…

C.C avec AFP

— 

Une Femen a posé devant le collage.

Une Femen a posé devant le collage. — BERTRAND LANGLOIS

Un artiste marseillais et une Femen ont mené une action ce mercredi pour la défense du droit à l’avortement devant le conseil régional de PACA à Marseille où siège Marion Maréchal-Le Pen et dénoncer les positions du FN sur les droits des femmes.

L’artiste Mahn, 36 ans, a apposé un collage d’environ trois mètres de haut sur la façade du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur représentant une femme poing levé et l’inscription « L’IVG c’est sacré », peinte sur son torse. Une militante Femen a posé devant l’affiche, le slogan « Femen pas FN » peint sur le torse.

>> A lire aussi : Journée des droits des femmes et politiques: Et sinon, on en est où sur l’échelle de la démagogie?

Marion Maréchal-Le Pen dans le viseur

« Le choix du jour, la Journée internationale des droits des femmes, est très important. Le message s’adresse entre autres à Marion Maréchal-Le Pen qui met en cause le droit à l’avortement, mais aussi à Marine Le Pen, qui se présente comme féministe alors que son parti est rétrograde », a déclaré l’artiste.

« Marine Le Pen a beau citer dans ses discours les féministes, son parti reste contre la parité et promeut un salaire parental incitant les femmes à rester au foyer, histoire de libérer des emplois… pour les hommes ! », a dénoncé le mouvement Femen sur sa page Facebook. « Marion Maréchal-Le Pen aimerait, elle, couper les subventions du planning familial et réduire le nombre d’avortement », poursuit le mouvement.

>> A lire aussi : Le Parlement adopte définitivement le délit d'entrave à l'IVG sur Internet