Un train TER en gare de Marseille.
Un train TER en gare de Marseille. - PATRICE MAGNIEN

Ce n’est pas un magasin comme les autres. C’est une gare. Plus précisément un guichet de gare. Pourtant, on y trouve en ce moment la même chose que dans tous les enseignes de ville depuis ce mercredi : une réduction de 40 %.

Bien moins cher qu’une place de parking

« Elle s’applique sur tout le magasin TER », comme aime le souligner Yves Oliaguet, responsable marketing de la SNCF à Marseille. En effet, tous les usagers (sans carte de réduction) qui feront un aller/retour en TER en Provence-Alpes-Côte d’Azur les week-ends compris dans la période des soldes d’hiver (du 11 janvier au 21 février) auront droit à une réduction de 40 % sur leur billet.

L'offre «soldes en TER» de la SNCF.
L'offre «soldes en TER» de la SNCF. - Clément Carpentier

« On a testé cette offre l’année dernière sans faire de communication autour et ça a été un véritable carton » selon la compagnie ferroviaire. Elle remet donc le couvert cette année pour deux raisons. « La première, c’est pour inciter les gens à prendre le train plutôt que la voiture notamment le week-end », explique Yves Oliaguet.

>> A lire aussi : Moins de retards, mais aussi moins de trains au départ en région Paca

Par exemple, un aller/retour Aubagne-Marseille, ce sera 4.80 au lieu de 8 euros ou un Cannes-Nice, 3.60 au lieu de 6 euros. Une offre « assez exceptionnelle » pour Gaëlle, une Avignonnaise, « ça vaut vraiment le coup par rapport au prix d’une journée de parking en ville ».

Il faut remplir les trains

La deuxième raison, c’est que la SNCF veut remplir ses trains régionaux le week-end. D’ailleurs, le responsable marketing insiste bien sur le fait qu’il « cherche avant tout à attirer des nouveaux utilisateurs et les touristes de la côte ». Selon l’entreprise française, 8.000 billets de ce type ont été vendus en janvier 2016 et surtout 17.000 lors de la période des soldes d’été.

« C’est une excellente initiative car beaucoup de personnes viennent sur une journée ou deux pour faire les magasins sur Marseille pendant les soldes », ajouter Marc de Martigues. Son ami, Xavier, va encore plus loin : « Pourquoi ne pas proposer cette réduction sur toute la semaine et pas seulement les week-ends ? » La SNCF répond qu’elle a déjà testé cette offre en novembre 2016 et pourrait la reconduire occasionnellement.

>> A lire aussi : Des bus (et des inquiétudes) pour remplacer les trains sur la ligne Cannes-Grasse, en travaux

Montrer sa bonne volonté à Christan Estrosi

Une chose est sûre, l’opération « soldes en TER » est déjà validée pour l’été 2017. Une nouvelle qui pourrait ravir Christian Estrosi. Le président de la région PACA est, en effet, en « conflit » avec la SNCF depuis quelques mois. Il refuse de signer une nouvelle convention avec la compagnie française pour l’exploitation des transports régionaux dans sa région.

Le but étant d’attendre la libéralisation du transport ferroviaire en France (en 2019 pour les trains régionaux) pour faire jouer la concurrence. De son côté, la SNCF souhaite « lui montrer qu’elle reste une entreprise dynamique » à travers ce type d’offres.

>> A lire aussi : Pays de la Loire: La région prête à ouvrir les lignes TER à la concurrence

 

Mots-clés :