Le trio avait été arrêté consécutivement à un banal accident de la route mardi.
Le trio avait été arrêté consécutivement à un banal accident de la route mardi. - P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Les trois hommes cagoulés et lourdement armés, interpellés mardi consécutivement à un banal accident de la route étaient-ils à quelques minutes de régler leurs comptes avec une bande rivale ? C’est ce que laissent entendre des sources policières au quotidien La Provence ce jeudi. « Les trois suspects sont tous très connus pour des faits qui touchent au trafic de stupéfiants et appartiennent à des clans qui se disputent un point de vente », indique une source proche du dossier au quotidien marseillais. Les trois hommes n’ont pas le profil de braqueurs, laisse entendre des enquêteurs, alors que la piste du braquage avorté avait été évoquée.

Banal accident de la route

Mardi matin, il était 10 h 30 avenue de la Croix-Rouge (13e) à Marseille quand deux voitures se percutaient légèrement. Le premier automobiliste était sorti de sa voiture et se dirige l’autre conducteur. Il était tombé face à trois hommes cagoulés et armés jusqu’aux dents avant de s’enfuir.

Les trois fuyards eux aussi avaient pris la fuite. Un équipage de la Brigade anticriminalité (Bac), alerté, s’était lancé à leur poursuite. Les trois hommes avaient finalement été interpellés. Dans le sac à dos de l’un d’eux, un pistolet automatique, deux pistolets-mitrailleurs et une autre arme longue avaient été retrouvés. Le trio doit prochainement être présenté à la justice en vue de mises en examen. La police judiciaire est en charge de l’enquête.

Mots-clés :