Géolocalisation, alerte... L'application qui vient en aide aux femmes victimes de violences lancée dans le Var

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES Ce vendredi, c’est la journée internationale contre les violences faites aux femmes…

Basile Caillaud

— 

Ce vendredi, c'est la journée internationale contre les violences faites aux femmes. Photo d'illustration.

Ce vendredi, c'est la journée internationale contre les violences faites aux femmes. Photo d'illustration. — A. GELEBART/20 MINUTES

Une application qui s’ouvre. Trois touches apparaissent. « Alerter », « en parler » et « agir ». Trois façons de procéder pour les femmes victimes de violences. App-Elles a été créée en 2015 par Diarata N’Diaye, une artiste nantaise. L’idée originelle : pouvoir prévenir ses proches ou les autorités lorsque l’on est victime de gestes violents.

« Une initiative citoyenne »

L’application est disponible dans la France entière. Mais c’est la première fois qu’un département, le Var, va financer sa mise en œuvre sur son territoire. « Ce qui nous a plu, c’est que l’application est une initiative citoyenne », explique Chantal Molinès, déléguée départementale du Var aux droits des femmes. « Il est essentiel pour une fille ou une femme de savoir à qui s’adresser dans le département lorsque l’on est victime de violences », poursuit Chantal Molinès.

L’application vient d’être lancée dans le Var, après une année de travail. « Nous souhaitions un programme qui puisse permettre à la fois la géolocalisation des filles et femmes jusque dans les territoires ruraux mais qui identifie également les acteurs locaux pouvant leur venir en aide », détaille la déléguée aux droits des femmes. Ce qu’App-Elles propose.

Géolocalisation précise et mise à jour

La touche « Alerter » envoie instantanément un message prérédigé, indiquant à trois contacts (familles, amis…) préalablement sélectionnés que la personne est en danger. Liée à Google Maps, l’application envoie la géolocalisation de l’utilisatrice au contact toutes les 90 secondes. Cet outil a été adapté à la géographie du Var. La seconde touche, « En parler », fait office de répertoire des plateformes du Var venant en aide aux femmes victimes de violences. Enfin, « Agir » permet de s’informer sur les structures et associations présentes dans le département. « Cela peut permettre de bénéficier d’une écoute plus approfondie », expose Chantal Molinès.

L’application est gratuite et peut se télécharger sur la plateforme Play Store (Androïd). Elle sera disponible sur l’Apple Store d’ici quelques semaines.