Incendies près de Marseille: «Nous retrouverons leurs auteurs», promet Hollande... La situation maîtrisée...

CATASTROPHE Revivez l'évolution de la situation dans les Bouches-du-Rhône, frappées par de graves incendies...

N.Beu.

— 

L'évacuation des Pennes-Mirabeau,
le 11 août 2016.

L'évacuation des Pennes-Mirabeau, le 11 août 2016. — LILIAN AUFFRET/sipa

L’ESSENTIEL :

  • Quelque 3.300 hectares de garrigue ont brûlé
  • Au moins trois blessés, dont un grave, ont été recensés
  • Les incendies ne progressent plus et sont maintenus au nord de Marseille
  • Un homme a été placé en garde à vue
     

A LIRE AUSSI :

 

 

Ce live est désormais terminé. Merci de l'avoir suivi

19h35: « On n’avait jamais vu le feu qui rentrait dans le village », confie le maire des Pennes-Mirabeau

Le maire des Pennes-Mirabeau (Bouches-du-Rhône) Michel Amiel, a décrit des « heures d’horreur » dans sa commune mercredi soir, qui a subi des incendies ravageurs. « On n’avait jamais vu le feu qui rentrait carrément dans le village, en le menaçant, et il y a eu hier soir à un moment une angoisse très palpable de la part de la population, et je vous avoue de moi-même », a confié Michel Amiel lors d’un entretien aux Pennes-Mirabeau. Au plus fort des feux mercredi, les collines des Pennes-Mirabeau et le centre même de la petite ville de 20.000 habitants étaient cernés par les flammes.

19h10: Un mégot à l’origine de l’incendie de Montalba dans les Pyrénées-Orientales ?

Pour expliquer l’incendie dans les Pyrénées-Orientales, où 400 hectares sont déjà partis en fumée, Elisabeth Schramm, l’adjointe à la mairie de Montalba, commune très touchée, a évoqué la possibilité d’un « mégot jeté par la vitre d’une voiture ».

19h05: L’incendie de Marseille vu de la Station spatiale internationale

Vu de la Station spatiale internationale (ISS), l’incendie qui a ravagé les Bouches-du-Rhône, au nord de Marseille, paraît spectaculaire.

 

18h20: Dans les Pyrénées-Orientales, 400 hectares détruits et de premières évacuations

A l’ouest aussi, les incendies font rage. Le violent incendie qui s’est déclaré jeudi matin dans les Pyrénées-Orientales avait brûlé quelque 400 hectares en fin d’après-midi, selon les pompiers, et s’approchait dangereusement d’un petit village où des habitants ont dû quitter leur domicile. Attisé par une tramontane à 70 km/h qui ne devrait pas faiblir avant vendredi matin, le feu se trouvait sur les hauteurs de la commune de Rodès (600 habitants environ). « Les gendarmes sont venus frapper à nos portes et nous ont dit d’évacuer et d’éteindre le gaz », a témoigné une habitante réfugiée dans un grand mas rénové qui abrite l’office du tourisme de la commune.

 

17h55: François Hollande se rendra peut-être sur place

«Il est possible que j'aille sur place, pour l'instant ce qui compte c'est que les pompiers soient sur place et que le ministre de l'Intérieur, avec le Premier ministre, puissent, sous mon autorité, prendre toutes les décisions, mais je veux apporter mon soutien à ceux qui se battent aujourd'hui, ceux qu'on appelle les soldats du feu et qui payent un lourd tribut», a-t-il indiqué en marge d'une visite à l'École de gendarmerie de Tulle.

«Le ministre de l'Intérieur a fait en sorte que tous les Canadair dont nous pouvions disposer puissent être en capacité d'intervenir, et puis nous aurons aussi les renforts venant d'autres départements pour que l'Hérault notamment, les Bouches-du-Rhône et d'autres départements qui peuvent être concernés, puissent être soutenus dans l'effort qui est le leur pour lutter contre ces incendies de forêts», a expliqué le président.

17h48: Les quatre pompiers de l'Hérault toujours à l'hôpital, trois en urgence absolue

Trois sapeurs-pompiers de l'Hérault étaient toujours placés en urgence absolue cet après-midi et un autre en urgence relative à l'hôpital de Montpellier, au lendemain d'un incendie qui a ravagé plus de 200 hectares au nord de Béziers, ont annoncé les services de secours.

«Les quatre sapeurs-pompiers blessés au cours du feu de végétation sont âgés de 22, 24, 28 et 42 ans et tous sont des sapeurs-pompiers professionnels», a précisé le SDIS de l'Hérault. Il a précisé qu'une «cellule psychologique a été mise en place pour prendre en charge les collègues des soldats du feu blessés».

17h38: L'autoroute A7 rouverte dans les deux sens

 

17h34: Les incendies sont «maîtrisés»

Les incendies qui ont touché les Bouches-du-Rhône dans la nuit de mercredi à jeudi «sont maîtrisés» mais les pompiers «restent engagés» pour «éviter toute reprise» des feux, a annoncé cet après-midi la préfecture de région.

17h23: «Nous retrouverons leurs auteurs», promet François Hollande

«Nous retrouverons leurs auteurs», a promis au sujet des incendies le président en marge d'une visite à l'école de gendarmerie de Tulle. «Il doit y avoir des punitions qui doivent être effectuées et qui doivent être prononcées», a-t-il ajouté.

François Hollande a également salué «le travail exceptionnel» des pompiers et des secours.

17h07: «Paysage lunaire» aux Pennes-Mirabeau

 

17h05: « Les flammes se déplaçaient à 2 ou 3 km/h »

Le commandant des marins-pompiers de Marseille a expliqué au Parisien que l’incendie est parti mercredi à 15h30 de Rognac. « Les flammes, là, se déplaçaient à 2 ou 3 km/h et atteignaient, à certains endroits, 30 mètres de haut ! », a-t-il décrit, indiquant n’avoir pas connu un feu de cette ampleur depuis l’incendie du camp de Carpiagne en 2009.

16h50: Un million d'euros débloqué par le département pour les villes touchées

Martine Vassal, présidente du conseil départemental des Bouches-du-Rhône, promet une aide d'un million d'euros à partir d'octobre pour les communes sinistrées, à savoir : Rognac, Vitrolles, Les Pennes-Mirabeau, Cabriès, Aix-en-Provence, Coudoux, Fos-sur-Mer, Istres, Septèmes-les-Vallons.

 

16h48: Un foyer d'incendie reprend aux Pennes-Mirabeau

 

16h39: Un incendie déclaré également dans les Pyrénées-Orientales

 

16h02: Les habitants de Pennes-Mirabeau constatent les dégâts

 

15h52: Des sapeurs-pompiers du Vaucluse engagés sur la zone des Pennes-Mirabeau

 

15h30: L'incendie du lycée Louis-Aragon aux Pennes-Mirabeau maîtrisé

 

15h15: La région et la métropole Aix-Marseille vont apporter leur soutien aux communes touchées

Christian Estrosi, président de la région PACA, a indiqué dans un communiqué la mise en place d'un plan de soutien d'urgence.

Le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin, également président de la métropole Aix-Marseille-Provence, a aussi promis un soutien et une aide logistique.

14h56: L'A7 ouverte entièrement dans le sens Marseille-Vitrolles

La circulation est en revanche toujours impossible de Vitrolles vers les Pennes-Mirabeau.

14h52: 35.000 tonnes de bois brûlent à Fos-sur-Mer

Trois incendies sont encore en cours dans la commune, rapporte La Provence. Les pompiers, par manque de moyen, ont décidé de laisser brûler celui qui ravage les stocks de l'entreprise de bois et de charbon CarFos. 35.000 tonnes de bois sont en proie aux flammes, et cela pourrait durer une semaine.

 

14h41: Des sapeurs-pompiers corses également venus en soutien

 

14h20: Aux Pennes-Mirabeau, la moitié des espaces naturels boisés seraient détruits

«Plus de la moitié des espaces naturels boisés ont été détruits à vue de nez» , a décrit sur France Info Michel Amiel, sénateur-maire des Pennes-Mirabeau.

14h01: Dons de vêtements à Vitrolles

Le centre technique de la ville de Vitrolles a besoin de vêtements pour les personnes qui ont dû quitter temporairement leurs domiciles.

 

13h20: Six Canadair opérationnels sur douze

Six Canadair bombardiers d’eau étaient opérationnels jeudi pour lutter contre les incendies de forêt dans le sud de la France, soit la moitié de la flotte de Canadair française, a indiqué le lieutenant-colonel Nicolas Faure des sapeurs pompiers des Bouches-du-Rhône. Les 12 appareils de la flotte de Canadair de la Sécurité civile avaient été immobilisés au sol le 2 août pour y être inspectés après la rupture du train d’atterrissage d’un de ces appareils sur une piste de l’aéroport d’Ajaccio le 1er août.

13h10: Nouvel incendie dans les Pyrénées-Orientales, 80 hectares détruits par le feu

Quelque 80 hectares sont partis en fumée ce jeudi près de la commune de Montalba-le-château dans les Pyrénées-Orientales. Quelque 270 pompiers, dont 60 venus des départements voisins, ont été mobilisés contre ce sinistre attisé par une tramontane à 70 km/h. Le feu a entraîné la coupure de la route départementale 17 entre les communes de Tarerach et Montalba, a précisé la préfecture dans un communiqué.

 

12h55: Les dégâts provoqués par les flammes aux Pennes-Mirabeau

 

12h51: Le trafic aérien revient progressivement à la normale à Marseille

«Après quelques perturbations liées aux incendies (essentiellement des retards de vols)» jeudi, «la situation du trafic aérien redevient progressivement normale. En revanche les accès routiers pour se rendre ou partir de l'aéroport demeurent perturbés, certains encore fermés à la circulation», a annoncé l'aéroport de Marignane sur son site internet à midi.

 

12h50: L'A7 ouverte à nouveau dans le sens Marseille-Lyon

 

12h16: 20 colonnes de pompiers envoyées en renfort

 

11h55: Quatre pompiers blessés dont trois grièvement

Dans l'Hérault, «où près de 200 hectares ont brûlé, quatre pompiers ont été blessés, dont trois grièvement, qui demeurent à l'heure où je vous parle en urgence absolue», a déclaré le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve à la presse au terme d'un Conseil de défense.

11h43: L'Italie a mis à disposition deux Canadair pour aider la France

Le ministère de l'Intérieur l'annonce dans un tweet.

 

11h40: Un lycée détruit par les flammes aux Pennes-Mirabeau

Le lycée d'enseignement professionnel adapté Louis-Aragon des Pennes-Mirabeau a été ravagé par les flammes, rapporte La Provence.

 

11h15: L'AFP confirme la garde à vue d'un habitant de Marseille

«Un homme domicilié dans un quartier du nord de Marseille a été interpellé et placé en garde à vue hier à 17h50 à Vitrolles», a déclaré Emmanuel Merlin, vice-procureur du parquet d'Aix. «Des riverains dont les habitations se situaient pas loin du feu de Vitrolles ont vu une personne à proximité d'un départ de feu, en marge du feu principal», a-t-il précisé.

La Sûreté départementale, unité opérationnelle de la Sécurité publique des Bouches-du-Rhône, a été chargée de l'enquête.

10h53: Aux Pennes-Mirabeau, après le passage du feu

 

10h50: Une infographie sur la situation en Bouches-du-Rhône

 

10h45: Reprise de courte durée sur l'A55, qui est de nouveau coupée

 

10h38: Le maire de Fos-sur-Mer parle d'incendies d'origine criminelle

René Raimondi, édile de la commune des Bouches-du-Rhône, a déclaré sur RMC que «4 départs en même temps sur des sites industriels différenciés, ça ne peut être que criminel». Deux foyers sont toujours actifs dans la zone de Fos-sur-mer, selon La Provence.

10h33: Multiples hommages politiques aux pompiers

 

 

10h22: Un homme en garde à vue

La Provence annonce qu'un homme d'environ 50 ans a été placé en garde à vue par la Sûreté départementale de Marseille. Il a été arrêté près du feu de Vitrolles et «aurait eu un comportement bizarre». Le quotidien indique qu'il a été «exfiltré», car des riverains qui s'interrogeaient sur sa présence (il n'est pas orginaire du coin) aurait voulu le lyncher. 


 

10h20: La police nationale également mobilisée aux côtés des pompiers

 

10h12: Les incendies évoqués lors du conseil restreint de défense à l'Elysée

Un conseil restreint de défense a commencé juste après 9h à l'Elysée par un point d'information sur les graves incendies dans les Bouches-du-Rhône effectué par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. A côté de François Hollande et Manuel Valls, étaient également présents le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, de la Justice Jean-Jacques Urvoas et des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault.

10h10: Les impressionantes photos des incendies

 

10h: L'autoroute A7 encore partiellement fermée

 

9h55: Les incendies sont sous contrôle mais il pourrait y avoir des reprises

Les incendies ne progressent plus, assure Grégory Allione, représentant des pompiers de Bouches-du-Rhône au micro de France Bleu. «Nous aurons des reprises parce que la température s'élève et le vent se remet à souffler à certains endroits», prévient le colonel,«mais nous sommes placés» dans les zones à risques.

 

9h50: La municipalité de Vitrolles va mettre en place une cellule d'aide juridique

Elle sera ouverte en fin de matinée à la mairie.

 

9h41: L'A55 de nouveau accessible

 

 9h36: Les images des incendies

 

9h34: Une centaine de pompiers de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées en renfort

Selon le site Côté Toulouse, soixante pompiers ont quitté les départements de Haute-Garonne, du Gers et du Tarn-et-Garonne et quarante le département de l’Aveyron, pour se rendre dans les Bouches-du-Rhône. Quatre pompiers du Gard et deux pompiers lozériens sont aussi en renfort.

 

9h20: Image satellite de l'incendie mercredi

 

9h15: Le feu contenu au nord de Marseille

Le feu ne progresserait plus selon les pompiers, qui le maintiennent au nord de Marseille, au niveau de La Gavotte, à quelques kilomètres des quartiers nord.

 

9h10: L'adjoint au maire d'Aix-en-Provence apporte son soutien aux pompiers

 

8h58 : Trois blessés dont un grave

« On déplore trois blessés par brûlures dont un grave dans la population. Une vingtaine de pompiers ont été incommodés par des fumées, ainsi qu’une dizaine de policiers », annonce Jean Rampon, ajoutant que de nombreuses habitations avaient été endommagées ainsi que quelques bâtiments industriels. « Nous évaluons ce matin les dégâts. »

8h55 : Quasiment 2.000 pompiers mobilisés

Quelque 1.800 pompiers ont été mobilisés sur les sinistres, dont 650 renforts extra-départementaux, selon Jean Rampon, ainsi qu’une centaine de policiers et gendarmes, 500 véhicules de secours, cinq Canadair (dont deux en provenance de Corse), un Tracker, Dash 8 et deux hélicoptères.

8h53 : Le feu de Rognac « fixé »

« 2.500 hectares ont été brûlés dans un feu parti de Rognac, qui a été arrêté cette nuit aux portes de Marseille, dans le nord de la ville. 800 hectares ont brûlé dans la zone portualo-industrielle de Fos-sur-Mer. Certains feux sont déjà éteints, celui de Rognac est fixé », précise à l’AFP le directeur de cabinet du préfet, Jean Rampon. « Le traitement des lisières est en cours. »

Nuit brûlante dans les environs de Marseille. Après des heures difficiles mercredi, déjà, la garrigue a continué à brûler la nuit dernière dans les Bouches-du-Rhône, mobilisant en tout 1.800 pompiers et faisant trois blessés dont un grave. En tout, ce sont déjà 3.300 hectares qui seraient ainsi partis en fumée. Si certains feux sont éteints, des fumées et des flammes étaient encore visibles en direction de Marseille ce matin vers 7h, tandis que les Canadair reprenaient leurs rotations. « Des vents violents exposent aux risques de reprises », a averti le directeur de cabinet du préfet, Jean Rampon.