Marseille: Un bilan «éloquent» dans la lutte contre le trafic de stupéfiants, estime Cazeneuve

FAITS DIVERS Le ministre de l’Intérieur a également évoqué une activité judiciaire soutenue…

20 Minutes avec AFP

— 

Une voiture de police (Illustration).

Une voiture de police (Illustration). — Amandine Rancoule / 20 Minutes

Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, a salué les résultats obtenus en matière de lutte contre le trafic de stupéfiants grâce à une coordination renforcée des services de police à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône.

39 réseaux démantelés

« Globalement, le bilan est éloquent pour l’ensemble des services et des unités du département impliqués dans la lutte contre le trafic de stupéfiants », a déclaré Bernard Cazeneuve à l’hôtel de police de Marseille devant un parterre de fonctionnaires.

>> A lire aussi : «L'Etat doit légaliser le cannabis», estime Patrick Mennucci

Mise en place il y a un an, cette coopération renforcée entre les forces de police, également nommée « pilotage renforcé », n’est en vigueur qu’à Marseille.

« Le "pilotage renforcé" a déjà conduit au démantèlement de 39 réseaux, à l’incarcération de 128 trafiquants et à la saisie de 760 kg de cannabis, 94 kg de cocaïne, 81 kg de cocaïne de synthèse, ainsi que 1,6 million d’euros en avoirs criminels » dans la ville, a indiqué le ministre.

Le département « laboratoire »

Rappelant le caractère prioritaire et le rôle de « laboratoire » des Bouches-du-Rhône pour la politique de sécurité, il a également souligné une activité judiciaire soutenue en matière de stupéfiants.

>> A lire aussi : «Cinq siècles de prison» prononcés contre les trafiquants

​Depuis début 2016 « l’activité judiciaire de la direction départementale de la sécurité publique (DDSP) a fortement augmenté en matière de lutte contre les trafics de stupéfiants », aussi bien dans le département avec « +102 % de faits élucidés et + 68,8 % d’individus mis en cause » qu’à Marseille avec « +104,8 % de faits élucidés et +59,62 % de mis en cause ».

« L’année 2016 a commencé sous de mauvais auspices »

Concernant les règlements de compte, le ministre a affirmé que « certes l’année 2016 a commencé sous de mauvais auspices, mais la situation s’est stabilisée avec 15 faits depuis le 1er janvier 2016 contre 14 en 2015 sur la même période », précisant que le taux d’élucidation se situait, selon lui, à environ 50 % depuis 2013.

>> A lire aussi : Règlement de comptes à Marseille: «Un Everest de folie meurtrière», estime le procureur

Plus tôt dans la journée, Bernard Cazeneuve a également inauguré les nouveaux locaux de la sous-préfecture d’Aix-en-Provence et décoré cinq membres du personnel préfectoral pour leurs actions auprès des familles des victimes du crash de la Germanwings.