Illustration maternité
Illustration maternité - JAUBERT/SIPA

Lofti et Sirine ne sont pas près d’oublier cette nuit-là. Cette nuit où leur deuxième petite fille est venue au monde. « Ma petite-fille est née la tête dans la cuvette des toilettes de l’hôpital Saint-Joseph (8e) », répète Lofti, n’en revenant toujours pas. Le couple va déposer plainte contre l’hôpital pour défaut de soins. « Nous ne voulons pas que cela arrive demain à d’autres familles », précise le père.

Le 8 février, en début de soirée, Lotfi et Sirine arrivent aux urgences de la maternité de Saint-Joseph. Sirine ressent de fortes contractions. « A l’accueil, la dame nous dit de monter directement à l’étage de la salle d’accouchement, de sonner et de préciser que c’est pour une urgence », raconte Lofti. Le couple s’exécute mais on leur demande de patienter.

« Le bébé était déjà à moitié sorti, la tête dans les WC »

Après plusieurs minutes, une dame, présente dans la salle d’attente, conseille à Lofti de sonner à nouveau pour demander de l’aide. Ce qu’il fait. En vain. N’y tenant plus et face aux supplications de son épouse, le père fait le tour des box et trouve « une sage-femme en train de discuter avec un couple ». Il l’interpelle prestement mais la réponse de la sage-femme est sans équivoque. « Elle me demande d’attendre qu’elle revienne car elle doit raccompagner le couple, alors que ma femme est en train de hurler de douleurs », se rappelle-t-il.

Finalement, Sirine prie son mari de l’accompagner aux toilettes. « Pour la première fois de ma vie, j’ai baissé le pantalon de ma femme aux toilettes et là, elle a hurlé de douleurs, se souvient Lofti. Finalement, une sage-femme est arrivée et a tiré une sonnette d’alarme, un câble rouge. Le bébé était déjà à moitié sorti, la tête dans les WC. J’ai vu arriver huit personnes en panique. La sage-femme demandait une paire de ciseaux mais personne n’était capable de lui donner la bonne paire. Je regardais sans pouvoir rien faire le film défiler devant mes yeux ».

« On a fait le plus vite et le mieux possible »

Sirine a terminé d’accoucher dans les toilettes de l’établissement et le bébé est en bonne santé. Mais la maman a dû se faire opérer pour une déchirure du col de l’utérus. « Après l’anesthésie générale, elle s’est évanouie dans la salle de bains car le personnel ne lui a pas proposé de bassin. C’est trop, c’est une deuxième erreur, souligne Lotfi. On ne m’avait même pas dit que c’était une anesthésie générale », s’indigne-t-il.

« Cette dame a accouché très rapidement, ça arrive parfois, souligne de son côté l’hôpital. Le couple est arrivé à 20 h 32 à l’hôpital, et la dame a accouché 13 minutes plus tard. Elle était déjà en train d’accoucher à son arrivée aux urgences », selon l’établissement hospitalier. « Alors pourquoi ne pas l’avoir pris en charge de suite ? », rétorque Lotfi. « On a fait le plus vite et le mieux possible », affirme l’hôpital, se dégageant de toute responsabilité dans cet accouchement peu commun.
 

Mots-clés :