Michy Batshuayi à la lutte avec Nampalys Mendy à Nice le 14 février 2016
Michy Batshuayi à la lutte avec Nampalys Mendy à Nice le 14 février 2016 - Lionel Cironneau/AP/SIPA

Michy Batshuayi n’est pas dans une bonne phase. Invisible face au PSG dimanche dernier, l’attaquant s’est davantage imposé à Nice, mais sans parvenir à débloquer le score (1-1). Son dernier but avec l’OM date du 17 janvier à Caen, c’est son seul en 2016.

« Cela devient un problème »

L’international belge s’est présenté cinq fois face au but de Yoann Cardinale, ce dimanche à l’Allianz Riviera. Si le portier niçois stoppe au moins deux frappes de manière impériale, Michy semble encore avoir des doutes sur ses conclusions. « Il est en colère contre lui-même, a déclaré Michel après le match, notre avant-centre doit être le terminal de notre jeu, c’était le cas ce soir. Nous avons produit du football mais s’il lui faut sept occasions pour marquer, cela devient un problème. »

Plus de concurrence

Un « problème » Batshuayi déjà évoqué mardi par le coache espagnol, avant le match contre Trélissac. « Il doit s’énerver positivement, il doit concevoir le jeu de manière différente », avait noté Michel, tout en précisant ne pas « perdre sa confiance » envers le joueur, qui est toujours deuxième meilleur buteur de Ligue 1 derrière Ibrahimovic. « Il manque de mobilité, avait quand même appuyé Michel, il a besoin de comprendre mieux le match. On lui demande plus d’engagement. Il doit s’améliorer car maintenant il y a plus de concurrence sur le terrain. »


Seul en pointe depuis le début de la saison, sur-sollicité logiquement, le Belge a été rejoint en janvier par l’Ecossais Steven Fletcher et dans une moindre mesure, Florian Thauvin. Le premier a remplacé le Belge cinq minutes avant la fin. Le second est entré à la place de Romain Alessandrini à la 63e minute.

Mots-clés :