Le Pasino d'Aix-en-Provence.
Le Pasino d'Aix-en-Provence. - P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Le conducteur d’une voiture immatriculée en France a été intercepté et interpellé samedi au passage frontière entre la France et l’Espagne de La Jonquera.

Le site internet du journal catalan El Periódico indiquait que cet homme pouvait avoir un lien avec le braquage éclair d’un casino à Aix-en-Provence quelques heures plus tôt. Mais selon La Provence, il n’aurait rien à voir avec cette attaque à main armée.

Selon la PJ marseillaise, citée par nos confrères, les armes retrouvées dans la voiture - deux fusils, deux pistolets et un gilet pare-balles - ne correspondent pas à celles utilisées par les braqueurs du casino.

Tirs d’intimidation

Dans la nuit de vendredi à samedi, quatre individus armés ont fait irruption dans le casino avec des kalachnikovs. Après avoir tiré plusieurs fois en l’air, ils ont braqué les caisses de l’établissement, volant quelques milliers d’euros.

Leurs tirs d’intimidation ont provoqué une panique générale à l’intérieur du Pasino. Une quinzaine de personnes ont été blessées légèrement ou choquées par le mouvement de foule vers les sorties. Quatre mois après les événements de Paris, beaucoup de clients ont cru à un attentat.

Mots-clés :