Lucas Silva le 5 novembre 2015 à Marseille
Lucas Silva le 5 novembre 2015 à Marseille - ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Le « bus gate » continue. Mercredi soir, c’est Lucas Silva, le principal concerné, qui a donné sa version des faits. Rappel des faits supposés : le 2 février, lendemain de la fin du mercato hivernal, le Brésilien embarque à bord du bus en direction de Montpellier. Selon L’Equipe, le milieu de terrain, poussé vers la sortie par la direction, aurait été prié de sortir, « assez fermement » disait le quotidien sportif.

>> A lire aussi : Michel revient sur le malaise Lucas Silva, « tout un théâtre »

« La direction de l’OM m’a conseillé….»

Faux, répond le joueur du Real Madrid. « J’ai pris ma place dans le car de l’équipe, avec mes coéquipiers, écrit Lucas Silva dans un communiqué publié sur sa page Facebook. En raison d’un possible transfert en négociation, je pourrais (sic) être amené à me déplacer en fonction des transactions en cours. Ainsi, la direction de l’OM m’a conseillé de rester à Marseille et de ne pas voyager avec l’équipe. Je n’ai jamais été viré du car comme certains médias l’ont annoncé. » Dont 20 Minutes.

Note : Au début de la saison 2015/2016, j’ai été prêté à l’Olympique de Marseille (OM) par le Real Madrid, car le…

Posté par Lucas Silva sur mercredi 10 février 2016

Mercredi, en conférence de presse, Michel a lui aussi donné sa version des faits. « Nous n’avons pas eu de mauvais rapports avec le président, a-t-il précisé. Le président n’a jamais insinué quoi que ce soit par rapport à la feuille de match que je devais présenter. On a fait tout un théâtre avec cette histoire mais il est sur la liste de demain. »

Mots-clés :