Abou Diaby en 2012
Abou Diaby en 2012 - FRANCK FIFE / AFP

Cette fois, c’est la bonne. Après un an et demi d’inactivité, Abou Diaby, attendu, espéré, annoncé puis écarté par précaution, sera bel et bien sur le banc à Bordeaux, contre Trélissac en Coupe de France.

« Il y a 19 joueurs disponibles, y compris Abou Diaby, a annoncé comme si de rien n’était Michel en conférence de presse ce mercredi. J’ai parlé avec lui après l’entraînement, il sait que ce sera difficile de jouer plusieurs minutes mais il me dit qu’il est prêt. »

« Je sais qu’il ne va pas nous décevoir »

Le tacticien espagnol avait annoncé, le 1er février, après le retour d’Abou Diaby à l’entraînement collectif, qu’il faudrait un mois au défenseur pour être disponible. « Après deux semaines, il peut déjà jouer, a précisé le coach. Un mois, c’est pour débuter le match. Le côté moral est très important. L’inclure sur une liste c’est un gage de confiance et une manière de le remercier. »

Aucune certitude donc, de voir Diaby entrer sur le terrain de Chaban-Delmas jeudi soir. Mais le pas franchi est déjà capital dans l’intégration progressive du joueur, logiquement un peu préoccupé. « C’est normal que quand quelqu’un passe si longtemps sans faire ce qu’il aime, il ait un peu de pression, a estimé Michel. Je ne veux pas qu’il ait ce genre de pression, je sais qu’il ne va pas nous décevoir. Il est motivé par ce match. »

Mots-clés :