Le site We-give.fr
Le site We-give.fr - A.Rancoule / 20 Minutes

Chaussure, électroménager, mobilier, voiture… Les objets sont hétéroclites sur le site We-give.fr, « Leboncoin solidaire » marseillais. Ici, chaque professionnel ou particulier, n’importe où en France, vend un service ou un produit en faisant une promesse de don à une association de solidarité partenaire du site. Vendeur et acheteur se contactent pour effectuer la transaction, comme sur les sites de ventes ordinaires.

« Il n’y a pas de montant minimum pour le don, précise Déborah Denane, initiatrice du projet. Le site est basé sur la confiance : le vendeur est libre ou pas d’honorer sa promesse. Il y a aussi la possibilité de faire des dons spontanés sans proposer une vente. »

En moins d’un mois d’existence, le site comptabilise déjà plus de 1.500 euros de promesses de dons pour plusieurs associations. Ces dernières, comme CV street ou On se gèle dehors, soutiennent de leurs côtés We give par une adhésion mensuelle.

>> A lire aussi : Leurs CV vidéo s’affichent au bout du tunnel Prado Carénage

« Je ne veux plus voir ça, il faut faire quelque chose »

Il y a plusieurs mois, Déborah a « eu un déclic ». Elle sort de chez elle un matin, direction son travail, un boulot de gestionnaire dans une entreprise marseillaise.

« J’ai vu un homme sans domicile fixe dans un mauvais état physique qui a ramassé un gobelet sale par terre et qui a bu très rapidement ce qu’il y avait dedans avant de disparaître, raconte la trentenaire. Depuis que je suis jeune, je suis sensible aux gens qui vivent dans la rue, j’ai fait du bénévolat à Emmaüs par exemple, et ce jour-là, je me suis dit : "Je ne veux plus voir ça, il faut faire quelque chose". »

« Si chacun donne un petit peu, on peut arriver à faire beaucoup »

Elle monte alors l’association We give avec un ami et débute des maraudes pour aller à la rencontre des personnes sans abris, leur donner de la chaleur, des repas et des vêtements.

« Rapidement, l’argent nous a manqué et j’ai commencé à vendre quelques-unes de mes affaires sur Internet. Puis, j’ai eu cette idée : créer un site de vente solidaire. » Depuis, elle a quitté son job et a investi son argent personnel, avec ce leitmotiv : « Si chacun donne un petit peu, on peut arriver à faire beaucoup ».

Mots-clés :