Florian Thauvin en septembre 2015 en Angleterre
Florian Thauvin en septembre 2015 en Angleterre - R.Lee

Une fois digérée la rumeur (assez étayée tout de même) la plus WTF du mercato olympien, comment juger le rapatriement éventuel de Florian Thauvin à MarseilleInterrogés par nos soins, les supporters penchaient plutôt du côté bonne nouvelle (64% à 16h) sur Twitter. Parce qu'un peu d'optimisme manque à l'OM en ce moment, 20 Minutes vous explique pourquoi l'ancien Bastiais peut aider Michel à sortir du marasme. 

>> Tout argument contraire est le bienvenu dans les commentaires. 

Parce qu’il est nostalgique

Remplaçant permanent à Newcastle, Florian Thauvin est en manque de temps de jeu en Premier League. Insulté par les supporters des Magpies, le joueur se rassure en retweetant des messages d’amour de supporters de l’OM. Parait-il, ce serait l'Orléanais qui aurait demandé à être prêté à Marseille et il serait même prêt à consentir des efforts en termes de salaire, d’après La Provence. Ça sent le joueur qui a envie de renaître de ses cendres dans un club qu’il connait et qui le connait. Ce serait judicieux en tout cas.

Le genre de retweet de Florian Thauvin ces dernières semaines. - Twitter

 

Parce que ce n’est quand même pas un mauvais ailier

« On travaille mais on n’a pas Messi », disait un Michel piqué au vif en conférence de presse mardi. Thauvin n’est certes pas le quintuple vainqueur du Ballon d’Or mais dans son genre, il sait quoi faire. Si le milieu offensif, auteur de 15 buts en deux ans, meilleur espoir de Ligue 1 en 2013, retrouve le panache qu’il a parfois eu à l’OM, il sera un titulaire indiscutable de l’effectif de Michel. Et un bon complément en attaque.

Parce que c’est un peu comme revoir Bielsa

Thauvin, c’est comme Payet, Gignac ou Ayew (avec un peu moins de talent), c’est synonyme de l’époque Bielsa. Cette ère où l’OM vendait du rêve aux supporters, ce regain de confiance où Labrune assurait vouloir du « spectacle » avant tout. Ramener le joueur à la Commanderie, c’est ramener, complètement virtuellement, un peu de cette magie qui manque tant. « Si un entraîneur comme Bielsa l'a toujours défendu, notait d’ailleurs cette semaine José Anigo à propos du milieu offensif, ce n'est pas seulement pour ses beaux yeux, non ? Ça veut aussi dire qu'il a vu en lui le potentiel énorme. Sans doute Flo aurait-il dû insister une année de plus à l'OM. Partir, c'était un peu fuir. »

Parce que tout est bon à prendre

C’est sans doute la plus mauvaise raison. Mais la plus sensée. Onzième du championnat, éliminé de la Coupe de la Ligue, handicapé par neuf blessés, l’OM est au plus mal. Les finances du club ne permettent pas à Vincent Labrune de faire des folies. Récupérer un joueur qui connait la maison et qui a moins le mérite de ne pas être scandaleusement nul, n’est pas un si mauvais calcul pour Marseille. Tactiquement comme financièrement. A peine le chèque de 17 millions d’euros est-il encaissé que Vincent Labrune voit revenir son butin en chair et en os, sans débourser un centime. C’est audacieux, mais gratuit. 

Mots-clés :