Les marins CGT de la SNCM ont voté jeudi la fin de la grève. Après avoir reçu des assurances sur l’avenir de la délégation de service public vers la Corse à partir de janvier, ils ont repris le travail dans l’après-midi. La grève durait depuis une douzaine de jours.

 

Les syndicats majoritaires avaient signé le plan social en début de semaine qui prévoit le départ de 583 personnes - sur environ 1.400 CDI. Doté d’une enveloppe de 85 millions d’euros, ce PSE (plan de sauvegarde de l’emploi) prévoit un plan de départs volontaires ouvert jusqu’au 10 décembre. Il pourrait cependant entraîner près plus de 400 licenciements secs.

Même si elle avait signé ce PSE, la CGT refusait de lever la grève. Son leader, Frédéric Alpozzo, craignait l’interruption de la DSP en janvier et donc un nouveau plan social, voire une liquidation de la compagnie. Les dernières discussions entre la Méridionale et le groupe Rocca, repreneur de la compagnie, pour assurer la liaison entre la Corse et le continent en janvier ont visiblement rassuré les marins.

Mots-clés :