Selon un sondage Ifop-Fiducial pour La Provence, Nice Matin et Var Matin*, 70 % des chefs d’entreprise interrogés seraient inquiets quant à l’éventualité d’une victoire de Marion Maréchal-Le Pen aux élections régionales des 6 et 13 décembre.

L’enquête d’opinion révèle également que 53 % d’entre eux estiment que l’accession du FN aux commandes de la région aurait un impact négatif sur l’emploi, 56 % pensent qu’elle aurait un effet défavorable sur « les investissements de capitaux français » et 65 % sur « les investissements de capitaux étrangers ».

Le sondage indique également que 61 % des patrons interrogés craignent qu’une victoire de la députée du Vaucluse impacterait de façon négative l’image de la région PACA en France, et 55 % à l’étranger.

Le MEDEF PACA ne s’engage pas

Si les chefs d’entreprise se montrent inquiets d’une possible victoire du FN, les organisations patronales refusent cependant de s’engager dans la campagne. Il y a dix jours, le président du MEDEF PACA, Jean-Luc Monteil, affirmait que « nous ne sommes pas là pour être les censeurs du système ou redéfinir les règles de la démocratie ».

Refusant de s’engager « sur le terrain de valeurs », il se contentait de noter, qu’en cas de victoire du FN au second tour, « il faudra s’adapter avec une équipe qui a peu d’expérience dans la gestion des affaires régionales ».

*L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 403 dirigeants, représentatifs des entreprises de la région PACA de 10 salariés et plus, du 26 novembre au 2 décembre.

Mots-clés :