Air France ne fermera pas ses bases régionales à Marseille, Nice et Toulouse, rapporte Nice-Matin. Selon, le quotidien, le PDG de la compagnie l’a laissé entendre lors de son audition par la Commission du développement durable et de l’aménagement du territoire à l’Assemblée nationale.

Répondant à une question du député (LR) Charles-Ange Ginésy, Frédéric Gagey a indiqué qu’il était « personnellement favorable depuis le début » au maintien des bases régionales. Selon lui, « ce maintien permet une vie facilitée des équipes, car cela resserre le lien et la cohésion entre les pilotes, hôtesses et stewards. Mais cela renforce aussi la proximité avec les clients réguliers qui retrouvent sur ces bases les mêmes interlocuteurs ».

Carlotti veut une réunion en septembre

La député des Bouches-du-Rhône, Marie-Arlette Carlotti, confirme le maintien de la base à Marignane. Selon elle, celui-ci est assuré pour au moins deux ans : «La reprise du dialogue entre la direction et les syndicats de pilote (...) a permis la signature d’un avenant qui prolonge pour une durée de deux ans cette base sur notre territoire», indique-t-elle dans un communiqué avant d'inviter «l’ensemble des partenaires publics et privés de l’aéroport à se réunir en septembre pour envisager ensemble un avenir pour cette base».

En mai, Air France avait annoncé la fermeture de ses bases régionales qu’elle avait ouvertes en 2011. L’objectif, à l’époque, était de desservir plus facilement d’autres villes françaises et des villes proches à l’étranger.