Marseille: «Elle est restée près de 40 minutes accrochée, elle n'a pas crié»

FAITS DIVERS Une dame, suspendue à sa fenêtre du 5e étage pour échapper à son appartement en feu, est morte dimanche matin à la Savine...

Amandine Rancoule

— 

Un incendie a ravagé un appartement à la Savine dimanche matin.

Un incendie a ravagé un appartement à la Savine dimanche matin. — A.Rancoule / 20 Minutes

Un matelas traîne encore sur le sol, abandonné sur le trottoir. Les habitants de la Savine (15e) ont essayé de sauver en vain une dame de la cité dimanche matin. Accroché à sa fenêtre du 5e étage pour échapper aux flammes dévorant son appartement, elle a lâché prise juste avant l'arrivée des marins-pompiers et n'a pas survécu.

«Je n'ai pas réussi à ouvrir sa porte

«Elle ne s'est pas jetée dans le vide, elle a lâché les mains, explique Ahmed, un habitant. Elle est restée près de 40 minutes accrochée, elle n'a pas crié, elle n'a même pas appelé au secours.» «Lorsque les premiers pompiers sont arrivés peu de temps après le sappels à 9h58, ils ont vu chuter la dame qui était en arrêt cardioventilatoire», assure simplement Habib Bendjeddou, le commandant des opérations de secours (COS).
Ahmed, un voisin de la tour d'en face a eu «le réflexe de couper le gaz et l'électricité de l'immeuble I3. Après je suis monté, mais je n'ai pas réussi à ouvrir sa porte, soupire-t-il. On a alors mis des matelas au sol, mais c'était trop haut». «On aurait dû coller des voitures et mettre les matelas dessus», réagit son fils. «Je crois qu'elle se brûlait: elle se lâchait une main, puis l'autre», soupire une voisine, déplorant «l'arrivée tardive de secours».

Un incendie a ravagé un appartement à la Savine dimanche matin. - A.Rancoule / 20 Minutes

«Les équipes de Saint-Antoine sont arrivées les premières, quelques minutes après l'appel des habitants», indique le commandant des opérations. Selon lui, la dame de 64 ans, piégée par le feu dans son logement de 70 m2, a cherché à prendre la fuite par la fenêtre.


«On ne sait pas encore comment le feu s'est déclaré, indique-t-il. Dans la plupart des cas, c'est à cause de surcharge électrique et de court-circuit mais l'enquête le dira», ajoute-t-il, en rappelant la nécessité d'être équipé de détecteurs de fumées dans son logement. Depuis le 8 mars 2015, toutes les habitations doivent être équipées d'un détecteur de fumées. «Plus on est prévenu rapidement de la présence de fumées, plus on peut sortir vite en refermant les portes derrière soi», souligne-t-il.
Au total, 15 véhicules de secours et 40 marins-pompiers sont intervenus.

 

Mots-clés :