Marseille: Décision vendredi pour la SNCM

ECONOMIE Le tribunal de commerce de Marseille rendra vendredi sa décision sur le redressement judiciaire de la compagnie...

Mickael Penverne

— 

Une cinquantaine de salariés de la compagnie se sont rassemblés devant le tribunal de commerce.

Une cinquantaine de salariés de la compagnie se sont rassemblés devant le tribunal de commerce. — AFP

La SNCM est en route vers le redressement judiciaire. Lors de l’audience du tribunal de commerce de Marseille, qui s’est déroulée mardi, le procureur a recommandé la mise en redressement judiciaire de la compagnie avec une période d’observation de six mois et une audience intérimaire fin janvier pour faire le point sur la situation de l’entreprise. Les juges suivent généralement l’avis du procureur.

«C’est tout bidon»

Le «chemin étroit du redressement judiciaire peut permettre de sauver le périmètre social et industrielle plus large possible des activités de la SNCM», a réagi Olivier Diehl, le directeur de la compagnie, à la sortie de l’audience.

Pour les syndicats, au contraire, le redressement serait la «pire solution». «Rien n’est prêt, affirme Jean-François Simmarano, de la CGT Sédentaires. Les contentieux européens [plus de 200 millions d’euros d’aides publiques jugées illégales] ne sont pas sécurisés. L’avenir de la délégation de service public [vers la Corse] n’est pas sécurisé. Dans ces conditions, il n’y a aucune chance qu’il y ait un repreneur.»

L'entreprise à la découpe?

Selon Olivier Diehl, un «certain nombre» de candidats à la reprise se serait pourtant manifesté. Mais les syndicats n’y croient pas. «C’est tout bidon, lance Marcel Faure, secrétaire du comité d’entreprise. Il n’y a aucun repreneur. Ou alors, ils attendent la liquidation pour découper l’entreprise.»

À l’extérieur du palais de justice, Marina, depuis 11 ans à la SNCM, a du mal à encaisser les dernières nouvelles. «Depuis la privatisation en 2006, tout s’est dégradé, déclare-t-elle. Ca va aller jusqu’où? La mort de la compagnie?»

Le tribunal de commerce rendra sa décision vendredi.