Omar Charif

Vaste opération contre les «bingos», les machines à sous clandestines, mardi matin, à Marseille, suite à des informations de la PJ et des renseignements généraux. Après une trentaine d'interpellations, notamment de cafetiers et de «placiers», les enquêteurs, sur commission rogatoire du juge Claude Choquet, ont placé une quinzaine de personnes en garde à vue. Parmi elles André Cermolacce, 52 ans, alias Gros Dédé, et Richard Laban, 60 ans, tous deux fichés au grand banditisme, ainsi que le neveu d'un parrain aixois. Les magistrats ont pris l’option de frapper des «têtes» de réseau plutôt que des patrons de bars. Selon une source judiciaire, l'opération n'est «a priori» pas liée aux règlements de comptes qui avaient fait plusieurs morts dans la région marseillaise en avril 2006 pour le contrôle des bingo. Elle n’aurait pas non plus de lien avec le réseau démantelé la semaine dernière entre Marseille et Bandol. Dix personnes avaient été mises en examen, et une quarantaine de bingos saisis. Sur deux ans, l'affaire aurait généré plus d'un million d'euros de profits illicites.