EVASION - Dynamique, cosmopolite et multiculturelle, Toronto n'est pas sans rappeler New York. Abritant le quart de la population du Canada, la ville s'est imposée comme la capitale financière et culturelle du pays.

L'atmosphère qui règne à Toronto est ensorcelante et intense, mais aussi «moderne, libérale et éclectique», décrit Charlotte Santry, auteur du blog Toronto Newbie. De quoi donner envie de visiter la ville.

Les incontournables

Emblème de la ville, la Tour CN ne passe pas inaperçue. Du haut de ses 553 m et 147 étages, le monument domine la ville et offre une vue panoramique incomparable. Si vous souhaitez prendre un maximum de hauteur, direction le Skypod, au sommet de l'édifice. Frissons garantis également en s'aventurant sur le fameux plancher en verre transparent, qui culmine à 342 m de hauteur. Sous vos pieds, au-dessus du vide, vous pourrez admirer le magnifique Centre Rogers, un stade équipé d'un toit rétractable. Antre des Blue Jays (Major League Baseball) et des Argonauts (Canadian Football League), il est possible de le visiter.

Un jour de beau temps, un voyage jusqu'aux îles de Toronto devient «tout simplement obligatoire. Les enfants apprécieront le parc d'attractions Centreville, qui propose une trentaine de jeux et manèges. Mais il y aussi plusieurs criques de sable, parfaites pour se relaxer. Ces plages vous feront oublier que vous vous trouvez dans la 4e plus grande ville d'Amérique du Nord. Essayez notamment celle de Gibraltar Point», recommande Charlotte Santry.

Un détour par le Distillery District doit aussi figurer sur votre to-do list. Ce quartier a été aménagé sur le site de l’ancienne Gooderham and Worts Distillery, sublimement restaurée et rénovée. Entièrement piétonnier, on s'y sent comme dans un village d'un autre temps. «C'est un quartier historique et très compact, avec plein de petites boutiques uniques en leur genre, des cafés et restaurants, des théâtres...» Tout pour créer une ambiance très chaleureuse.

Si vous êtes du genre hipster, «Queen West est un quartier branché et très sympa à explorer. Vous pourrez flâner à la découverte de ses magasins indépendants et ses galeries éphémères. N'hésitez pas à y goûter un crookie, un croissant fourré aux gâteaux Oreo...»

Les mordus d'art ne rateront pas le Musée des beaux-arts de l'Ontario. Recensant plus de 80.000 œuvres, consacrées aussi bien à l'art canadien, qu'européen ou encore océanien et africain, il est l'un des plus grands en Amérique du Nord. Rien que pour son architecture, le lieu mérite de s'y arrêter. Le ROM (Royal Ontario Museum) est aussi à visiter, surtout avec des enfants, notamment pour ses collections sur les dinosaures et sur les arts et cultures du monde. Quant aux fans de sport, ils ne pourront pas faire l'impasse sur le temple de la renommée du hockey, une vraie religion au Canada où ce sport est né.

Enfin les accrocs du shopping s'offriront une virée au Centre Eaton, le plus grand centre commercial du centre-ville. Pour tout ce qui est luxe, rendez-vous est donné à Yorkville, rue Bloor. Vous trouverez sur cette allée dorée, surnommée la «Mink Mile» de Toronto, tous les plus grands noms de la mode et du design. Elle constitue l'une des adresses shopping parmi les 10 plus prestigieuses au monde.

Quoi et où manger?

La gastronomie, influencée par les cultures du monde entier, se pose sans conteste comme l'une des plus grandes forces de la ville. Mais plus que tout, c'est le brunch qui fait la réputation de la capitale de l'Ontario. «A Toronto, c'est quelque chose de sacré! Les gens sont littéralement prêts à faire la queue pendant des heures pour déguster leurs œufs Benédicte dans l'un des cafés les plus courus de la ville. La plupart des Torontois sont assez obsédés à l'idée de trouver les meilleurs banh mi (des baguettes vietnamiennes, souvent garnies de porc hâché ou de poulet à la citronnelle), ramens (soupe de nouilles japonaises) ou macarons de la ville. La compétition est intense et le niveau très élevé!»

Pour goûter un brunch local, vous n'aurez donc que l'embarras du choix. «Essayez Aunties and Uncles pour leurs toasts briochés au brie et poire, Origin pour l'original pain perdu au canard confit, ou encore Mildred's Temple Kitchen pour leurs pancakes au babeurre et aux myrtilles», souffle l'auteur du blog Toronto Newbie.

Où sortir?

Les nuits à Toronto sont particulièrement animées et il y en a pour tous les goûts. «Les hipsters, jamais sans leur moustache en guidon, aiment traîner dans les bars sans prétention de Queen West et alentours, tandis que les étudiants préfèrent faire la fête dans les karaokés dépouillés de Koreatown. Quant au quartier Ossington, il compte une foule de petits restaurants et bars très animés, mais surtout très branchés sur une cuisine toujours plus innovante», confie Charlotte Santry.

Parmi les adresses à tester, l'Hôtel Drake qui abrite l'un des clubs les plus hots de Toronto. La clientèle y est très éclectique et on y boit aussi bien le dernier cocktail en vogue qu'une simple bière pression. Le lieu accueille aussi des concerts. Et si vous ne savez pas tout à fait ce que vous recherchez, Entertainment District est un quartier cool et branché qui regorge de bars, clubs et restaurants. Une valeur sûre pour sortir.

Quand partir?

Les Canadiens aiment vivre dehors et profiter un maximum du beau temps. «En été, les terrasses des restaurants, les plages et les parcs sont plein à craquer. L'atmosphère qui règne alors est fantastique. A l'automne, les feuilles des arbres virent à de somptueux rouges, oranges et jaunes, spécialement au nord de la ville. Cela peut aussi être un très beau moment de l'année pour une visite», précise la blogueuse. L'hiver est très froid, avec beaucoup de chutes de neige et un vent glacial. A éviter donc.

Susan Palmer