EVASION - Buenos Aires, la plus européenne des villes d'Amérique du Sud garde son tempérament latin: nombreuses sont les raisons de prolonger ses sorties jusqu'au bout de la nuit.

Quand les gens évoquent Buenos Aires, ils la comparent souvent à Paris. «C'est un peu exagéré, mais il y a malgré tout une part de vérité», nuance Tim Fitzgerald, expatrié et auteur du blog A Gringo in Buenos Aires (en anglais). Quand vous visitez cette ville, vous avez clairement plus l'impression d'être en Europe qu'en Amérique du Sud. «L'ambiance y est bien plus typique du vieux continent que latine parce qu'il y existe une très forte culture des cafés et que dans certaines rues l'architecture est française. Tout contribue à vous faire oublier que vous êtes pourtant bien en Argentine.»

Les incontournables

Buenos Aires est si riche que le mieux est encore de s'y perdre. Il y en a pour tous les goûts, du Musée d'Art latino-américain à la très animée Calle Florida, où vous vous laissez emporter par les spectacles de rue, en passant par le Cimetière de Recoleta, l'équivalent du Père-Lachaise à Paris, sans oublier le Théâtre Colón, l'un des plus célèbres Opéra au monde et certainement le plus beau d'Amérique du Sud...

«C'est pourquoi je n'aurais rien à suggérer en particulier. La meilleure chose à faire est de se promener toute la journée en se laissant porter par son inspiration du moment. Buenos Aires est vraiment une ville faite pour marcher, en écumant les quartiers de Palermo, Recoleta, Montserrat, San Nicolas, Retiro and San Telmo. Faites une pause dans un bistrot choisi au hasard, buvez-y un café, puis poursuivez avec un peu de shopping dans les boutiques de Palermo Soho, avant de jeter un œil chez les antiquaires de San Telmo», conseille Tim Fitzgerald. Parfait pour s'imprégner de l'ambiance de la ville.

Si vous souhaitez assister à un spectacle de tango, «évitez les grosses productions et préférez des endroits plus intimes et typiques, comme le Bar Sur, installé dans un bar old school pas plus grand que votre salon. Et si l'envie vous prend de vous essayer à cet art et découvrir d'autres danses locales, faites un tour du côté de La Catedral.» L'atmosphère de cette milonga y est unique, authentique et chaleureuse, comme si le temps s'y était arrêté.

Où et quoi manger?

Les options les plus typiques sont les grill-restaurants appelés «Parrillas» où vous trouverez d'extraordinaires steaks que vous ne paierez qu'une bouchée de pain. Il y a aussi les pizzerias ou les restaurants proposant des empanadas, une sorte de feuilleté ou chausson argentin. «Pour une parrilla, essayez le Don Julio dans Palermo Soho. Si vous préférez vous laisser tenter par une pizzeria argentine, vous pourrez essayer Guerrin sur Corrientes Avenue, une référence.»

Où sortir?

La vie nocturne très animée de Buenos Aires a contribué à sa réputation. Comme en Espagne, les soirées commencent tard et ne se terminent qu'au petit matin. «Il est courant de sortir dîner autour de 22 h, pour se retrouver ensuite dans un bar un peu après minuit, et enfin terminer la soirée en boîte de nuit à partir de 3 h du matin. Si vous arrivez plus tôt, ne soyez pas surpris de n'y croiser personne ou presque.» Le restaurant et bar-club You Know My Name, dans le quartier Recoleta, est une adresse à tester pour une bonne ambiance garantie.

Une nouvelle tendance s'est aussi emparée de Buenos Aires ces dernières années, à savoir le bar à cocktail chic à l'atmosphère «clandestine». «Dans cet esprit, vous pourrez essayer le tout nouveau Verne Club, qui propose d'excellents cocktails et une ambiance toujours très cool», recommande El Gringo.

Quand y aller?

La meilleure période pour découvrir Buenos Aires est l'automne français, qui correspond au printemps argentin. C'est la saison la plus agréable pour visiter la capitale argentine. Les températures sont agréables et il n'y a pas trop d'humidité.

Susan Palmer