EVASION - Autrefois appelée Bombay, Mumbai est la plus grande ville et l'un des poumons économiques de l'Inde. Plongée dans un chaos envoûtant...

Comme d'autres villes du continent asiatique, Mumbai (l'ancienne Bombay) se distingue par ses contrastes saisissants... L'extrême richesse y côtoie la pauvreté absolue, entre palaces au luxe incomparable et bidonvilles. «Cette mega-city est pour le moins chaotique, et le trajet entre l’aéroport et le cœur de la ville suffira à vous en convaincre.

On passe d’un quartier à l’autre sans distinction et partout ça grouille. Même la nuit! La plongée dans le chaos, passée la porte de l’hôtel, peut s’avérer impressionnante, d'autant qu'il fait chaud et que les rues sont mal indiquées», avertit Emilie Moulard, expatriée en Inde depuis novembre 2006 et auteur du blog Indian Samourai.

Les incontournables

La Porte de l'Inde, construite pour commémorer la visite du roi britannique George V et son épouse, est l'un des monuments symboliques de Mumbai. Située dans le quartier de Colaba, cet arc de triomphe est un bon point de départ pour s'aventurer dans la ville. Non loin, vous pourrez admirer le Taj Mahal Palace & Tower, l’hôtel le plus luxueux de Mumbai. Pourquoi ne pas s'arrêter y prendre un verre au bar et s'imprégner ainsi de sa magnificence... On est alors loin de l'ambiance de Dharavi, le légendaire et plus grand bidonville d'Asie, qu'il est possible de visiter grâce à des tours organisés. «Ceux-ci sont plutôt bien faits et surtout ne sombrent pas dans le voyeurisme», estime la blogueuse.

«Malabar Hill vaut aussi une visite, avec ses jardins suspendus, son temple Jain, son réservoir (Banganga Tank) et ses superbes mansions.» C'est aussi dans ce quartier que vous pourrez découvrir le Mani-Bhavan, musée-maison du politicien et philosophe Mahatma Gandhi (gratuit). «Prenez ensuite un taxi pour le reste pour aller voir la mosquée Haji Ali, située sur une presqu'île, et les Dhobi Ghats de Mahalaxmi, une laverie en plein air.»

Les amateurs d'artisanat local pourront s'aventurer à «chercher la perle rare sur les marchés, comme une antiquité à Chor Bazar, un bijou à Zaveri Bazaar, ou encore tout et n’importe quoi à Crawford Market. C'est une expérience unique… Plus relaxant et moins touristique, jouez à vous perdre dans Khotachiwadi, un quartier rescapé de l’époque portugaise.»

Reste l'incontournable visite de Bollywood, où se concentrent la plupart des studios de cinéma et télévision du pays. Le meilleur moyen de découvrir cette industrie, très influente sur la culture indienne, est d'essayer d'y faire de la figuration. En échange de quelques roupies, vous passerez la journée (ou la nuit) à patienter sur un plateau de tournage... Pour y décrocher un rôle, renseignez-vous à la réception de votre hôtel ou traînez dans le quartier de Colaba, où les agents aiment chasser les figurants occidentaux.

Où et quoi manger?

Pour découvrir pleinement Mumbai, il est essentiel de tester sa street food, très populaire en Inde. «C’est forcément un peu risqué pour les intestins, mais qui ne tente rien n’a rien! Laissez-vous tenter par le bhel puri, un plat à base de riz soufflé, légumes et chutneys, le pani-puri, un petit beignet rempli de sauce, le sandwich vada-pav ou encore la cervelle de chèvre à Bademiya», recommande Emilie Moulard.

Où sortir?

Comme Shanghai en Chine, Mumbai est réputée pour être une ville qui ne dort jamais et les nuits peuvent y être intenses. Pour l'apéro, offrez-vous un cocktail à l'Aer lounge, le bar rooftop chic et branché installé au 34e et dernier étage de l'hôtel Four Season. Vous pourrez y profiter d'une vue imprenable sur la ville. Vous y croiserez aussi certainement quelques stars de Bollywood et de riches Indiens.

Ensuite, vous n'aurez que l'embarras du choix pour poursuivre votre soirée. Le Shiro, le Tote on the Turf ou encore l'EXO, située dans l'hôtel Palladium, sont des bars-boîtes trendy et haut de gamme. Pour une ambiance rock, direction le célèbre Ghetto Club, aux murs décorés de graffiti. Enfin le Blue Frog est un autre bar-boîte à visiter mais surtout «LA scène musicale à Mumbai», avec des concerts presque tous les soirs.

Quand partir?

De mai à septembre, la chaleur caniculaire et l'humidité sont insupportables, encore plus au mois de juillet avec la mousson. La saison sèche, entre novembre et avril, est la période propice pour visiter Mumbai, avec des températures moyennes à chaudes.

Susan Palmer