EVASION - Le melting-pot culturel donne à Montréal un cachet très particulier. Intimiste et cosmopolite, la ville s'ouvre sur le monde.

Montréal, sorte de New-York parisien, poumon du Québec, change de visage avec les saisons. «Difficile de reconnaître la ville où vous vous promeniez en sueur l'été quand vous devez la traverser en pleine tempête de neige l'hiver. Mais qui dit hiver ne dit pas ville morte, car la métropole continue de vivre. Simplement, on remplace les terrasses des bars par un système de galeries souterraines», explique Matthieu Payen, expatrié au Canada depuis deux ans.

Les incontournables

Entre ses rues pavées, ses places et ses immeubles chargés d’histoire, le Vieux-Montréal est un lieu de prédilection pour les tournages de films. Le quartier a servi de décor à L’Étrange histoire de Benjamin Button, X-Men ou encore L’histoire de Pi. «Ses restaurants et galeries d’art valent le détour. Sans oublier le bar de chansonniers Le 2 Pierrots, une tradition québecoise.»

Ne manquez pas non plus de faire un tour au Village, le quartier gay de Montréal et l'un des plus grands du genre en Amérique du Nord. Entre juin et septembre, la centrale rue Sainte-Catherine se transforme en zone piétonne. Les Montréalais s’y retrouvent alors pour se balader, faire les magasins ou simplement profiter d'une terrasse. Ce quartier n'est pas sans rappeler le Marais à Paris. Il regorge de boutiques hype, de restaurants, ainsi que de nombreux bars et boîtes de nuit.

Pour profiter d'une vue panoramique sur tout Montréal, direction le Mont-Royal, une colline qui domine la ville. «Prévoyez une balade d'une demi-heure pour atteindre le sommet. Celui-ci reste accessible l’hiver avec de bonnes chaussures, en raquettes ou en ski de fond.» L'effort sera largement récompensé par le spectacle offert à vos yeux.

Où et quoi manger?

«Pour bien manger à Montréal, il faut s’attendre à payer cher. Mais il est possible de trouver des bons plans si l’on est prêt à sortir du gastronomique. Par exemple en s'offrant un bon brunch avec les fameux bagels montréalais (différents des new-yorkais) dans le quartier Saint-Viateur. Vous pourrez aussi vous «sucrer le bec» avec une queue de castor, sorte de beignet sur laquelle on peut tartiner du Nutella ou de la confiture», conseille Matthieu Payen.

Vous ne pourrez pas quitter Montréal sans goûter une poutine, célèbre spécialité québecoise à base de frites et de fromage. Au restaurant La Banquise, vous aurez le choix avec une trentaine de versions. Autre spécialité à tester, le sandwich «smoked meat» à la viande fumée, version montréalaise du pastrami new-yorkais.

Où sortir?

La vie nocturne à Montréal est très riche et intense. Il y en a ainsi pour tous les goûts. «Pour les amoureux de musique électronique, le Parc Jean-Drapeau accueille les piknic electronik tous les dimanches de l'été de 14h à 22h. En hiver, se tient l’Igloofest dans le Vieux Port. Dans les deux cas, le concept est le même : des tas de DJ, plusieurs scènes et des gens qui bougent partout», décrit Matthieu Payen.

Pour une soirée paillettes, direction les Terrasses Bonsecours et leurs vues imprenables sur la ville et le fleuve Saint-Laurent, ou encore le toit de l'Auberge du Vieux Port. «Ces spots sont l'idéal pour prendre l'apéritif à la belle saison, confie Eric Lépine, expatrié au Québec depuis presque trois ans. Continuez dans un restaurant du quartier comme l'Auberge Saint Gabriel, la Champagnerie -un bar à sabrage-, ou encore le Club Chasse et Pêche. Enfin finissez la soirée avec un tour au Velvet».

Dans un autre registre, découvrez le strip-tease, très populaire à Montréal. Vous trouverez une quarantaine de clubs dans le centre-ville. «Ces bars à danseuses s'apprécieront de préférence au Wandas ou Chez Parée, plutôt que dans les salons très limites que l'on peut trouver un peu partout», recommande Eric Lépine.

Quand partir?

Montréal se visite toute l'année. Même si l'hiver y est rigoureux avec des températures pouvant descendre jusqu'à -35°C, le large réseau souterrain permet de continuer à «vivre» normalement. En été, le thermomètre peut facilement atteindre les 30°C. Il faudra donc planifier votre voyage en fonction de vos goûts et vos attentes.

Susan Palmer