De passage à Milan pour un ou deux jours? Si vous voulez en profiter pour visiter l’exposition universelle malgré le timing serré, voici les endroits à privilégier pour leur originalité et leur esthétisme si vous faîtes partie des 20 millions de visiteurs attendus entre le 1er mai et le 31 octobre.

Le jardin vertical israélien

Avec ses 12 mètres de haut sur 70 de long, il est très difficile de louper le jardin vertical mis en place sur le pavillon d’Israël. L’idéal est de commencer par la visite des trois salles du pavillon où le pays explique comment il gère ses productions malgré le peu d’eau disponible. C’est en sortant que vous pourrez observer pleinement ce très beau mur végétal. Idéal pour commencer votre visite.

DSC_0414

Le mur végétal du pavillon d'Israël - C. Daulon/20 Minutes

Le pavillon de l’Italie

Que ce soit par son emplacement (il se trouve au centre, vers l’Arbre de Vie), par sa taille (c’est le plus grand), par son architecture (il ressemble à une forêt), le pavillon du pays organisateur passe difficilement inaperçu. Mais le plus impressionnant est regroupé à l’intérieur où l’on peut observer les paysages des différentes régions d’Italie sur des supports numériques. Le plus? Les écrans sont partout: au sol, au plafond, sur les côtés… Idéal pour se plonger dans la dolce vita et pour jouer à cache-cache.

DSC_0406

Les écrans du pavillon de l'Itale - C. Daulon/20 Minutes

Le pavillon Zéro

«Divinus halitus terrae». Voilà ce qu’on peut voir en premier en arrivant devant la représentation de  l’Organisation des nations unies, ce qui signifie «Le souffle divin de la terre». Gigantesque, le pavillon de l’ONU impressionne par sa hauteur de plafond nécessaire pour représenter la bibliothèque de la connaissance. La zone en plein air vaut également le détour où l’on retrouve les 5 continents réunis malgré leurs différences. Idéal pour prendre de la hauteur.

DSC_0449

L'extérieur du pavillon de l'Onu - C. Daulon/20 Minutes

La forêt autrichienne

L’Autriche n’est pas le seul pays à avoir reconstitué une forêt mais elle a dédié la sienne à l’air. Mélange habile entre technologies et diversité de la nature, on se balade entre les arbres, les plantes et les brumisateurs. On sent véritablement la différence de température, d’humidité et d’air entre le reste de l’exposition universelle. La végétation forme une surface d’évaporation qui permet de produire de l’oxygène pour 1.800 personnes par heure. Idéal en période de canicule.

DSC_0479

La forêt du pavillon de l'Autriche- C. Daulon/20 Minutes

Si ce ne sont que quatre pistes, vous pouvez également découvrir avec plus de temps l’Arbre de vie qui restera après l’exposition, le pavillon anglais et sa ruche, le lac artificiel ou encore la forêt suspendue vietnamienne…