CANADA - Sportifs, contemplateurs et animaux sauvages se cotoyent au Stanley Park.

«Le Stanley Park c’est waouh, annonce Philippe Orain, rédacteur en chef du Guide Vert Michelin. Il s’inscrit à la fois sur le centre-ville et la mer, et offre de magnifiques panoramas sur le fjord, la rivière, mais aussi la ville de Vancouver.» Classé trois étoiles dans le guide, il vaut à lui seul le détour dans la cité de verre… surnommée ainsi en raison de ses nombreux immeubles aux surfaces vitrées.

Plébiscité par les visiteurs

Pas étonnant donc que le site soit élu «Meilleur parc du monde» depuis trois années consécutives par TripAdvisor. «Les ‘Travellers Choice’ que l’on remet chaque année prennent en considération les avis et opinions postés sur les points d’intérêts postés les douze derniers mois. C’est un algorithme qui fait remonter cette information en prenant en compte la qualité et la quantité d’avis de notre communauté», explique Artiné Mackertichian, porte-parole TripAdvisor France. Numéro un sur quelques 336 lieux à visiter à Vancouver, et avec une notation de 4,5 sur 5 sur le site communautaire, le Stanley Park ne fait pas débat.

On ne peut décemment pas s’arrêter dans la cité canadienne sans s’y promener.«Sur les 4 jours que l’on conseille d’y passer, il faut au moins rester une demi-journée dans le Stanley Park», précise Philippe Orain. Hormis son exceptionnelle situation, à «10-15 minutes en bus du centre-ville», informe Florianne Kuhner, qui vit depuis un an et demi à Vancouver, c’est la diversité des activités disponibles sur place qui fait son succès. «On peut se balader dans la forêt, ou sur le chemin le Seawall à pied. Faire du vélo ou du roller sur les pistes cyclables. Il y a des restaurants, des plages, un aquarium, des terrains de tennis et de jeux pour enfants», énumère-t-elle.

Chéri par ses habitants

Dans une ville ou les habitants évoluent selon «l’art de vivre Nord Américain, très porté sur le sport», analyse le rédacteur en chef du Guide Vert Michelin, le Stanley Park est un rendez-vous incontournable.

«Il y a beaucoup de coureurs. On aime y pique-niquer et observer les animaux en liberté: il y a des ratons laveurs, des moufettes, des castors, toutes sortes d’oiseaux et même un coyote!», décrit Marie-Ana Mikus, qui peut voir le parc depuis ses fenêtres.