Lovée à l’embouchure du Douro, la belle cité de Porto mixe avec une énergie communicative le baroque et l’art nouveau, le traditionnel et le contemporain, l’authenticité et le hype. A n’en pas douter, un vent nouveau souffle sur la capitale du nord du Portugal. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le Primavera Sound, déclinaison du célèbre festival de Barcelone, y a encore fait récemment escale. Voici les bons plans de 20 Minutes pour découvrir la ville autrement.

Les pieds dans le sable, un verre à la main

Le soleil brille et vous avez arpenté de long et large les rues escarpées du centre? Aucune hésitation, c’est l’heure de prendre le chemin de la plage. Rejoignez l’arrêt du vieux tramway aux pieds de l’église Sao Francisco, dont il ne faut pas manquer l’intérieur baroque tout en or. Il longe le fleuve et vous emmène en une quarantaine de minutes à Foz. Du terminus, on rejoint facilement à pied Praia da Luz et ses cafés en bord de mer. Certains louent des matelas. Plus rapide, le bus n°500 vous y dépose également.

Flânerie au marché de Porto Belo

C’est un rendez-vous apprécié des samedis matins. Difficile de trouver ambiance plus relax qu’au petit marché de Porto Belo sur la délicieuse place de Carlos Alberto, où sur fond musical des petits créateurs côtoient des vendeurs de vinyles anciens et autres objets. Et si vous avez la chance de tomber sur une sardinade improvisée par l’un des restaurants alentours, vous voilà au firmament!

Un thé à la Casa de Chá Boa-Nova

L’adresse est un peu excentrée, mais les amateurs d’architecture désirant prolonger le plaisir de la découverte après l’incontournable Casa da Musica de Rem Koolhas et les œuvres d’Edouardo Souto de Moura gagneront sans mal Leça da Palmeira, au nord de Porto. Ici se trouve cette étonnante maison à flanc de falaise imaginée par Alvaro Siza Vieira et achevée en 1963. En chemin, faites un arrêt à la «piscine des marées» du même architecte. Un régal absolu des yeux!

Porto vue de haut

Posez la question: chaque habitant de Porto aura son idée du meilleur spot pour admirer les rives du Douro. Pour la vue sur Ribeira, le centre historique classé à l’Unesco, les quais de Gaia restent un incontournable. On les rejoint à pied par le Ponte de Dom Luis I, et c’est aussi l’occasion de visiter des maisons de porto. N’hésitez pas à grimper vers le monastère de Serra do Pilar, dont le point de vue est aussi recommandé. Sur la rive nord, les terrasses de Virtudes dans le quartier de Miragaia offrent une belle vue du Douro. On s’y donne rendez-vous à l’heure de l’apéro. Et pour les plus courageux: il y a les 225 marches de la Torre dos Clérigos.

Des nuits mémorables

Tout ou presque se passe à la Baixa et plus encore dans la rue Galeria de Paris, véritable épicentre de la vie nocturne de Porto, avec les rues parallèles Candido dos Reis et Conde Vizela. Les week-ends, elles débordent de monde jusque tard dans la nuit, devant les bars et les cafés qui s’alignent nombreux.

Et ne repartez de Porto pas sans avoir goûté aux vins de la vallée du Douro, craqué pour une pâtisserie locale dans l’une des nombreuses confeitaria de la ville, pris un verre à l’historique Café Majestic, mangé une francesinha au café Santiago où ce croque-monsieur nappé d’une sauce est particulièrement réputé, et visité le marché de Bolhao et la librairie Lello dont le célèbre escalier est dans Harry Potter. Enfin, la fête de la Saint-Jean dans la nuit du 23 au 24 juin est un moment à ne pas manquer.