Véritables joyaux d’Istanbul, les mosquées de la ville ont toutes leur particularité. L’entrée y est gratuite sauf à Sainte-Sophie et vous permettra de trouver un peu de calme dans cette ville bouillonnante.

La mosquée bleue, à la pointe du raffinement

Toute en finesse et en élégance. La mosquée bleue doit son nom aux 21.000 carreaux de faïence d’Iznik qui tapissent l’intérieur de l’édifice. Avec une coupole qui s’élève à 43 mètres de hauteur, le lieu de culte n’est pas le plus grand de la ville mais sans doute le plus distingué. La décoration intérieure consiste en motifs floraux stylisés avec des calligraphies du Coran. Avec ses nombreuses coupoles et demi-coupoles agrémentées de fenêtres, elle bénéficie d’une belle lumière naturelle.

Sainte Sophie, la multiculturelle

D’abord plus grand monument religieux de la chrétienté pendant dix siècles, elle a ensuite été transformée en mosquée au XVe siècle puis en musée en 1934. Située au bord du delta du Bosphore, Sainte-Sophie accumule les records. Plus de dix mille ouvriers mirent moins de six années à élever dans le ciel une coupole de 32 m de diamètre, qui culmine à 56 m du sol, reposant sur quatre énormes piliers.

La Nouvelle mosquée, au bord de l’eau

«Il ne faut pas passer à côté de la mosquée Neuve. Teintée de gris clair et disposant de deux minarets, c’est une des mosquées les plus connues de la ville», conseille Pélin Yildiz, stambouliote depuis trois ans et auteur du site Le blog d’Istanbul. Située dans le quartier d’Eminönü, on l’aperçoit déjà du pont de Galata, au bord de la rive Sud de la Corne d’Or.

La mosquée d’Ortaköy, flambant neuve

Récemment rénové, le bâtiment aux belles pierres blanches  s’élève non loin du pont qui relie les deux rives de la ville. «On ne la voyait plus depuis quelques années, cachée sous des bâches. Mais maintenant que les travaux sont terminés, elle est superbe au bord de l’eau», raconte Pélin Yildiz.

L’impériale mosquée Suleymanie

La plus belle des mosquées impériales d’Istanbul a été commandée par Soliman le Magnifique, qui voulait une construction digne de la grandeur de son règne. Au-delà de l’édifice, c’est tout le quartier qui est remarquable. Autour de cette mosquée, une véritable cité a été bâtie, comprenant un hôpital, une bibliothèque, des écoles, un hammam et un restaurant.

Pour retrouver plus d'articles Voyage, rendez-vous sur notre site.