INSOLITE - Séjourner dans un château hanté en Ecosse, c’est possible. A condition de casser sa tirelire. De nombreux manoirs sont devenus de luxueux hôtels.

Logo e-loue copiePour les cartésiens, les histoires de fantômes relèvent du farfelu. Pourtant, en Ecosse, ces légendes ont la vie dure. Cette terre de brume abrite dans ses châteaux médiévaux plus d’un mythe.

Aujourd’hui, d’authentiques manoirs solitaires au bord d’un loch aux eaux troubles offrent un service d’hôtellerie. De quoi ravir les touristes amateurs de phénomènes paranormaux, qui n’hésitent pas à en parler sur des forums.

Un «guide Michelin du paranormal»

«Je pars en Ecosse en novembre et je souhaiterais dormir une nuit dans un manoir ou château hanté. Vous auriez des tuyaux à me donner?», peut-on lire du côté du Routard.com. Sur voyageforum.com, on demande un «bon plan pour dormir dans un château (hanté évidemment) en Ecosse…» Mais les âmes romantiques, pour flirter avec l’au-delà, doivent garder les pieds sur terre et ouvrir le porte-monnaie.

«Sur les 131 sites hantés que j’ai répertoriés, beaucoup ont été transformés en hôtels», affirme Sylvie Havart, auteur de L’Ecosse hantée (éd. Le Temps présent, avril 2014), le «guide Michelin du paranormal».

Les Ecossais, en personnes avisées, ont exploité le filon. «Un vrai business s’est développé autour des châteaux peuplés de fantômes», continue la spécialiste. Mais sachez que l’ectoplasme de Marie Stuart, ancienne Reine d’Ecosse, et de l’homme aux cheveux rouges séjournent aujourd’hui dans des hôtels étoilés.

Une poignée qui tourne toute seule

«Quand j’étais au Dalhousie Castle, j’ai entendu des grattements, puis la poignée de ma chambre s’est tournée toute seule. Je ne dormais pas, je me suis précipitée sur la porte: personne. Quelle angoisse! Et je n’avais pas bu de whisky», affirme Sylvie Havart, qui a dormi dans plusieurs lieux maudits.

La légende raconte qu’au XVe siècle, la femme du propriétaire du château Dalhousie aurait cloîtré par jalousie l’une de ses maîtresses et l’aurait laissée mourir de faim. Récurrente, cette histoire d’enfermement concerne notamment le Borthwick Castle, à 20 kilomètres d’Edimbourg. Ce château, avec ses deux tourelles fortifiées, est devenu un hôtel à plus de 150£ la nuit, particulièrement prisé lors de cérémonies ou mariages.

Dans la même gamme de prix, il est aussi possible de poser ses valises au Shieldhill Castle, un hôtel 4 étoiles, habité par l’esprit de la fille des propriétaires qui, le cœur brisé, se serait suicidée.

Pour les plus petites bourses, il existe tout de même une alternative avec le Carbisdale Castle, reconverti en auberge de jeunesse. Pour 10£ la nuit, vous dormirez en dortoir mais dînerez dans l’enceinte du château. N’aillez pas que l’œil sur votre assiette!

 Clémence Chopin

>>> Retrouvez les articles du dossier «Tout se loue»