Ensemble, elles portent le même genre de robe à fleurs ou la même jupe couleur blanc cassé. Mais ce n’est pas parce-que Katie Holmes s’habille de la même façon que sa fille Suri que vous devez en faire de même avec vos enfants. Les psychologues insistent: les petits doivent avoir leur propre garde robe.

«On projette forcément nos idéaux sur nos enfants. C’est inévitable. Cela fait d’ailleurs partie du processus de maternité et de paternité. Mais quand c’est trop massif ou matérialiste, il faut laisser tomber», explique Rebecca Haiun, psychologue pour enfants. Ok, on l’admet, ça a l’air marrant de coordonner son look avec celui de sa progéniture. Mais en faire un mini-moi est mauvais pour son développement.

S’amuser d’une autre façon

«On pense que c’est un vecteur de complicité mais il y a plein d’autres moyens de s’amuser ensemble.» De la poterie, aux jeux de rôles en passant par le sport, les exemples ne manquent pas. «Ce sera d’ailleurs un bon moyen pour l’enfant de construire sa propre personnalité. Car il faut que l’enfant soit autre chose que juste l’enfant de ses parents. Il doit pouvoir s’exprimer», poursuit Rébecca Haiun. «D’ailleurs, quand on laisse l’enfant choisir ce qu’il aimerait, c’est très rare qu’il demande à s’habiller comme sa mère ou son père. Il préfère les paillettes, les détails qui l’amusent ou alors il voudrait ressembler à une star à la mode», nuance Florence Millot, psycho-pédagogue pour enfants et adolescents.

L’enfant avance à son rythme

Les vêtements jouent aussi sur le développement et l’équilibre mental. Tous les vêtements ne conviennent pas aux enfants. Les spécialistes alertent sur le risque de sexualiser son bout de chou alors qu’il n’en a pas encore l’âge. « Je pense par exemple au rouge à lèvres ou aux chaussures à talons, qu’il faut réserver à l’adolescence », explique Rebecca Hauin. Un constat que partage Florence Millot. «Alors que l’adulte essaye de se rajeunir en faisant ça, il vieillit automatiquement l’enfant, qui doit pourtant prendre tout son temps pour grandir.»

Faire de son enfant un mini-moi, c’est aussi un signe que le parent va mal. «Il y a un côté très narcissique qu’il ne faut pas prendre à la légère. C’est d’ailleurs une caractéristique assez classique chez les stars. Pour un parent, cela veut probablement dire qu’on a des problèmes avec soi même. Il ne faut pas hésiter à consulter.

>>>Retrouvez l'intégralité de notre dossier «shopping de rentrée»