Le Black Friday français débute le 25 novembre, et avec lui son avalanche de promotions. Smartphones, casques audio, électroménager et textiles en tous genres seront les stars du week-end.

C’est ce week-end que débute, pour les commerçants, la dernière ligne droite de l’année, avec les achats de Noël en décembre, mais d’abord les Jours XXL (anciennement Black Friday) ce vendredi. Cette année, 1 Français sur 3 a l’intention de profiter de cette période pour faire des achats, selon une étude YouGov rapportée par La Dépêche.

Quelles seront les catégories de produits à truster? Une étude menée par le groupe de centres commerciaux Klépierre et relayée par LSA rapporte que, lors des Jours XXL 2015, 42% des achats ont concerné le prêt-à-porter, 42% la technologie et 28% l’électroménager. Si beaucoup d’enseignes attendent le dernier moment pour dévoiler leurs offres, on sait déjà que de grands distributeurs comme la Fnac, Carrefour, ou Auchan, seront parmi ceux qui jouent le jeu.

Même constat du côté de la vente en ligne, dont tous les géants seront de la partie. «La high-tech attire beaucoup de monde, les smartphones, les accessoires audio… Mais aussi les produits de beauté, l’électroménager, la décoration intérieure et les jouets», avance Frédéric Duval, directeur opérationnel chez Amazon France, qui fait des rabais sur pas moins de 10.000 produits.

«L’important, c’est de se tenir à ses objectifs»

«La high-tech est très prisée parce que c’est souvent là que les promos sont le plus intéressantes», analyse Marina Rosnarho, comptable et fondatrice du site L’Accro du budget, «et les vêtements, c’est un bien de consommation courante qui se renouvelle beaucoup. Le Black Friday peut être l’occasion de se refaire une garde-robe entière», ajoute-t-elle. Quant aux appareils électroménagers, souvent coûteux, le Black Friday permet au consommateur «d’anticiper leur remplacement au meilleur prix, plutôt que d’avoir à les acheter au pied levé», ajoute l’experte en budget.

Pour Marina Rosnarho, le principal pendant le Black Friday n’est pas tant d’acheter à tout bout de champ, mais plutôt de savoir précisément ce qu’on veut. «L’important, c’est de se tenir à ses objectifs pour ne pas se laisser avoir par de grosses réductions», explique-t-elle. «Il faut savoir combien coûte ce que l’on veut… et si l’on ne peut pas l’avoir à une autre période.»

>>>Retrouvez l'intégralité de notre dossier «Shopping Noël» réalisé dans le cadre de notre partenariat avec les centres commerciaux Klepierre.