TEST - Si le Yoga et ses bienfaits vous attirent mais que l’aspect zen parfois limite ésotérique vous rebute, le Yog’n’move est ce qu’il vous faut!

Le Yog'n move est une approche du Yoga «adaptée à l’univers du fitness, moderne et dynamique», selon Clotilde Swartley, professeure de Yoga qui a mis au point cette méthode il y a quatre ans et qui l’enseigne au Club Med Gym de la Porte d’Auteuil à Paris. Ayant longtemps vécu en Californie, Clotilde souhaitait introduire le Yoga dans le quotidien des français comme c’est le cas outre-Atlantique.

Pour ce faire, elle a ciblé les clubs de fitness où le Yoga était alors inexistant et afin de les séduire elle a imaginé un yoga «pour des gens à la recherche d’efforts physiques, de résultats, de dépassement de soi et de musique», explique-t-elle. On y retrouve le grand principe du Yoga traditionnel, à savoir bouger son corps en harmonisant la respiration avec les asanas (postures), créant ainsi le lien entre le corps et l’esprit. «Yog» en sanscrit signife «unir», c’est l’objectif de la première partie du cours.

Ressentir tous les muscles de son corps

Durant 40 minutes, on connecte notre esprit avec notre corps en enchaînant les postures à un rythme soutenu pour le côté fitness. On travaille alors le renforcement musculaire et la souplesse du corps dans sa globalité, Clotilde souligne: «J’apprends aux adhérents à ressentir tous les muscles de leur corps pour maintenir les postures, mais principalement les muscles du dos et des jambes.» Les bienfaits n’ont pas tardé à se faire sentir, après une séance d’essai, j’étais libérée d’une tension dans les lombaires que je traînais depuis plusieurs jours!

«Après cette phase, on ressent tout son corps, les respirations sont profondes, on transpire, on sent cette énergie vitale circuler en nous, décrit la coach, c’est le moment de rouler son tapis de Yoga pour une séance de cardio danse libre!» Il s’agit de bouger tout son corps et ses articulations en rythme avec la musique, on occupe l’espace de la pièce en virevoltant, sautillant, bougeant les bras, les mains, la tête dans tous les sens…

Je ne vous cache pas qu’il m’a fallu trois minutes pour réellement me laisser aller, c’est là que réside la difficulté de l’exercice: il faut «mettre sa tête dans ses pieds». C’est dans cette danse fitness/contemporaine que réside l’originalité du cours, elle ne dure pourtant que huit minutes, mais suffisent à ressentir un profond bien-être grâce à un lâché prise total – si toutefois vous y parvenez! Cap ou pas cap?

Hermine Prunier