EDITO – Considéré en France comme l’interlocuteur de référence pour tout ce qui a trait aux objets connectés et à leurs usages, Emmanuel Gadenne est également l’auteur du « Guide pratique du Quantified self». Chaque semaine sur 20Minutes.fr, il apportera un éclairage sur un sujet de son choix. Dans son troisième billet il démontre l'intérêt du Quantified Self pour les personnes devant non pas perdre mais prendre du poids.

Le Quantified Self, avec ses techniques de capture, d'analyse et de partage de données personnelles a prouvé son efficacité pour aider des personnes qui doivent impérativement perdre du poids. Mais qu'en est-il des personnes qui doivent impérativement prendre du poids ? Le Quantified Self peut-il les aider durablement ?

En dépit de ses multiples efforts, Elisa n'arrivait pas à dépasser les 40kg pour 1m57. A 37 ans c'est peu ! Son indice de masse corporelle à 16,22 kg/m2 la plaçait à la frontière entre la dénutrition et la maigreur. Très à cheval sur ce qu'elle s'autorisait à manger ou pas Elisa avait un mal de chien à lâcher prise et à s'adonner à la plus banale des gourmandises... Je savais qu'Elisa disposait d'un excellent suivi médical mais j'ai aussi pensé que je pourrais l'aider à ma façon !

Elisa et moi nous sommes tombés d'accord sur le fait que 46kg était son poids idéal et qu'il fallait l'atteindre en 60 semaines au rythme raisonnable de 0,1 kg/semaine. Elisa se pèse 6 fois par semaine et stocke ses résultats dans l'application PoidsCible sur iPhone. Elisa partage l'essentiel de ses mesures avec moi. Après avoir lu mon livre, Le Guide Pratique du Quantified Self elle me considère carrément comme son coach ! Je prends de ses nouvelles chaque jour et je l'interroge sur ce qu'elle mange et ce qu'elle ne mange pas. Concrètement, je lui distille un mélange d'encouragements, de remontrances, de défis et de questions pour qu'elle ne lâche pas l'affaire et pour qu'elle ne se sente pas trop seule dans cette aventure personnelle.

Elisa reconnaît que le fait de voir des données concrètes et chiffrées l'aide beaucoup. Elle a compris qu'il lui fallait lâcher prise et redevenir acteur de sa vie en décidant de ne plus être esclave de son hypercontrôle. Pour Elisa, il est très difficile de ne pas retomber dans des comportements alimentaires inapropriés lorsque des éléments extérieurs viennent lui saper le moral. Le Quantified Self lui permet d'instaurer peu à peu des routines positives. Tout simplement manger, bouger et dormir un minimum, même quand elle rencontre des difficultés imprévues.

Elisa utilise l'application iPhone Heart Beat pour la prise de son pouls. En temps normal, son cœur bat tout doucement, 45 pulsation/minute maximum. Quand Elisa est fatiguée, son pouls descend à 38-40 et selon son docteur, c'est un peu inquiétant. Elisa vérifie donc son pouls avec cette application. Elisa utilise le capteur fitbit et l'application RunKeeper pour suivre ses ballades et s'encourager à bouger davantage. Elle utilise aussi fitbit et l'application Sleep Time pour étudier la qualité de son sommeil et essayer de dormir plus longtemps et avec plus de régularité.

En 8 semaines, Elisa a déjà pris 1,6 kg. Oui elle va deux fois plus vite que prévu car c'est une battante ! Quant à moi, en plus d'une amie, j'ai gagné une nouvelle preuve que par le Quantified Self, on peut atteindre des résultats durables...