SANTE – Ils nous en disent beaucoup sur notre corpulence et notre santé, mais qu’est-ce que l’IMC, la masse grasse et la masse maigre? Et, surtout, comment les calculer?

L’IMC (indice de masse corporelle), c’est l’indicateur-clé pour évaluer son statut nutritionnel. Les médecins l’utilisent notamment pour évaluer les risques sur la santé liés au surpoids. Pour le calculer, une formule mathématique simple s’impose : le poids (en kg) divisé par la taille au carré (en mètres). Une personne mesurant, par exemple, 1,67 m pour 60 kg aura un IMC de 21,5 (60 / [1,67 x 1,67]).

Le résultat permettra d’évaluer sa corpulence parmi ces catégories : normale (18 à 25), surpoids (25 à 30), obésité (30 à 40), obésité massive (au dessus de 40),  minceur (16 à 18) et maigreur (en dessous de 16). Pas la bosse des maths? Pas grave, des sites permettent de calculer son IMC très simplement.

« S’il éclaire sur le statut pondéral, ce paramètre est très général et ne mesure pas la composition du poids. Un IMC élevé peut aussi être du à l’importance de la masse musculaire », précise le professeur Jean-Michel Oppert, chef du service nutrition de la Pitié-Salpêtrière.

Gare à la graisse abdominale

Pour en savoir plus, il faut donc s’intéresser à la composition de son poids, constitué de deux grandes familles de masse : la grasse (logée sous la peau ou autour des organes) et la maigre (eau corporelle, organes, muscles). « Pour un sujet jeune en bonne santé, le taux de graisse est d’environ 15% chez l’homme, 20% chez la femme. L’excès débute au-delà de 30% », précise le professeur Oppert. Mais les problèmes de santé liés à la masse grasse dépendent de sa localisation.

Placée autour du tronc et de l’abdomen, elle menacera le système cardio-vasculaire et augmentera les risques de diabète. Trop présente au niveau des hanches et des cuisses, elle pourra provoquer des pathologies veineuses ou articulaires. L’évaluer soi-même (en pourcentage) est possible, mais l’équation se complique. Pour les femmes : (1,2 x IMC) + (0,23 x âge) – (10,8 x 0) – 5,4. Pour les hommes : (1,2 x IMC) + (0,23 x âge) – (10,8 x 1) – 5,4. Ou, plus simplement, ici.

Heureusement, pour les phobiques de la calculette et les indolents, certaines balances intelligentes permettent aussi d’indiquer la composition détaillée du poids.

Aurélie Selvi