Entre le temps passé dans les transports, le travail et la vie de famille à concilier, pas facile de trouver un moment pour faire du sport. Certains coureurs choisissent de faire leur jogging au saut du lit, à jeûn. «J’ai déjà essayé de courir le matin après le petit-déjeuner mais j’avais l’estomac tout retourné», raconte Estelle, étudiante en école de commerce à Paris. Elle court plusieurs fois par semaine avant de partir en stage. «Je me sens mieux à jeûn, mais en revanche, mes performances sont nettement moins bonnes que quand je trouve le temps de courir le soir.»

Rien d’étonnant pour le docteur Bruno Sesbouë, médecin du sport au CHU de Rouen. Sans carburant, l’organisme arrive très vite au bout de ses réserves de glucides. «Le corps puise alors dans les stocks de  lipides  pour continuer l’effort. L’épuisement est le premier risque qui menace le coureur.» Selon lui, les sportifs professionnels mangent au plus tard trois heures avant leur entraînement et partent toujours avec des réserves dans le corps.

Maigrir quand même

A court de sucres, le corps puise donc dans les graisses pour trouver de l’énergie. Un mécanisme qui plaît à ceux qui suivent un régime. «Certains amateurs de running courent à jeûn pour perdre du gras et maigrir. Le problème, c’est qu’en plus des risques d’hypoglycémie, il y a une baisse de vigilance qui peut entraîner des accidents», souligne Frédéric Depiesse, médecin hospitalier et président de la commission médicale de la Fédération française d’athlétisme.

Que les joggeurs se rassurent, manger le matin ne les empêchera pas de perdre du poids. «Il est prouvé que courir lentement sur une longue durée permet de brûler plus efficacement les graisses que lors d’un effort plus court et plus intense», explique le docteur Sesbouë. Et ce, même après le petit-déjeuner. Du pain, des céréales ou autre, le tout est de reprendre des forces après une nuit sans boire ni manger. «Et pour ceux qui voudraient vraiment courir à jeûn, mieux vaut prévoir cette sortie le week-end, quand on a le temps de prendre un repas complet dès son retour», conclut le docteur Depiesse. Il conseille de limiter sa course à 45 minutes et de boire beaucoup d’eau avant de partir pour ne pas risquer la déshydratation. Attention aux idées reçues, le café ne donne pas plus d’énergie pour améliorer ses performances.

>>>> Pour lire plus d'articles sur la course à pied, rendez-vous sur notre site dédié.