EDITO - Emmanuel Gadenne est l’auteur du «Guide pratique du Quantified Self», et expert en usages du numérique chez Sopra Consulting. Chaque semaine sur 20Minutes.fr, il apporte un éclairage sur un sujet de son choix. Son vingt-huitième buillet s'intéresse à Sigfox. Pionnière dans son domaine, cette entreprise française connecte les objets à Internet.

En 2020, 50 à 80 milliards d’objets seront connectés à Internet… Pour savoir comment un tel saut technologique est réalisable en si peu de temps, j’ai interviewé Karina Silva, marketing manager chez Sigfox. Cette start-up française se fait fort de connecter les appareils à la toile.

>>> Balances, réveils, brosse à dents... Nos tests d'objets connectés

Comment fonctionne Sigfox?

Sigfox utilise la technologie UNB (Ultra Narrow Band) qui permet d’avoir un réseau de grande capacité et avec une très faible consommation d’énergie. Se connecter au réseau Sigfox est immédiat si votre objet embarque un modem compatible. Dès que vous poussez le bouton d'alimentation de votre objet, il se signale sur le réseau et vous pouvez immédiatement recevoir les données sur les supports traditionnels (mail, mobile, Twitter, Facebook...).

Qu’apportez-vous par rapport aux autres technologies utilisées pour connecter des objets (Wifi, Bluetooth, 3G…)?

Tout simplement la connexion d'un objet à Internet la plus simple, la plus économe en énergie pour un coût garanti le plus bas au monde.

Quels objets utilisent déjà cette technologie?

Il y a des centaines, qui vont des détecteurs d’incendie, pour permettre de savoir si le détecteur est fonctionnel et recevoir des textos en cas de feu, aux compteurs d'eau. Ces derniers permettent une facturation plus précise et, grâce à des détecteurs de fuites, de diminuer la perte d’eau. En France, on estime que chaque habitant perdrait ainsi 8000 litres tous les ans. On est aussi présents dans des capteurs de parking, qui signalent les places disponibles aux automobilistes. Mais tout type d’objet peut être connecté à notre réseau, que ce soit pour un usage industriel ou pour un usage personnel. La créativité est la seule limite.

Mais pourquoi connecter les objets?

Ceci ouvre la porte à de nouveaux usages et à de nouvelles solutions bâties sur des objets connectés. Celles-ci étaient jusqu’à aujourd’hui inimaginables car trop chères avec les technologies comme la 3G.

Quelles sont vos ambitions? Quelle sera la place de Sigfox en 2020, quand 50 à 80 milliards d’objets seront connectés?

Sigfox sera le réseau utilisé par plus de 90% de ces objets.

>>> Retrouvez les autres éditos d'Emmanuel Gadenne