Difficile d’obtenir des informations précises quant à l’illégal trafic de drogue qui sévit actuellement dans le monde entier. Néanmoins, quelques faits avérés pourraient vous avoir échappé dans l’actualité du milieu illicite ces dernières années.

Le trafic de drogue, c'est rentable?

243 milliards d’euros. Telle est la somme estimée par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) que rapporte le trafic de drogues chaque année. Ce business génère ainsi pas moins de 7.700€ par seconde. Si le pétrole blanc était un état, les trafiquants seraient à la tête d’un pays dont le PIB le classerait au 21ème rang mondial.

«Shit» et «beuh», c'est quoi la différence?

Communément appelée «shit», la résine de Cannabis n’est produite que dans quelques pays situés en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et en Asie du Sud-Ouest. En revanche, l’herbe de cannabis, également dénommée «beuh», est cultivée partout sur la planète.

Les modes de transports de la drogue

6%. C’est le pourcentage des quantités de drogues saisies par les autorités qui sont transportées par avion. 59% sont découvertes dans les trains, voitures et autres camions, tandis que 35% sont interceptées dans les bateaux.

Tout savoir sur le trafic de drogue au Mexique... grâce à un blog

Connaissez-vous Le Blog del Narco? Ce site a été créé en 2010 à l’initiative d’une journaliste mexicaine de 27 ans qui n’a pas froid aux yeux. Elle y relate quotidiennement l’actualité du trafic de drogue dans son pays.

Sous couvert d’anonymat et grâce à un carnet d’adresse bien fourni, l'auteure informe, à l’écrit et en images, des meurtres, affrontements et tout autre fait découlant de l’activité illégale. Évidemment, les cartels et les mafias mexicaines ne raffolent pas de cette initiative, tout comme les membres corrompus de l’Etat…

>>> Lire notre article «Quand votre nom devient votre pire ennemi»

La jeune femme, qui se présente sous le pseudonyme de Lucy, est d’ailleurs en danger de mort. Deux de ses collaborateurs ont perdu la vie dans d’atroces conditions (enlèvement, torture, démembrement et pendaison) en 2011 pour lui avoir prêté main forte.

Le trafic de drogue est passible de...

Tout individu encourt une peine de 10 ans s’il s’adonne à l’exportation ou l’importation illicite de stupéfiants selon l’article 222-36 du Code pénal. Cette condamnation peut s’élever à 30 ans si les faits sont commis en bande organisée. La décision de justice s’assortit également d’une amende qui se chiffre à 7.500.000 euros.

Le nouvel Eldorado de la drogue

L'Afrique est la nouvelle plaque tournante du trafic de drogue international. Sa côte ouest, et notamment le Sénégal, est particulièrement prisée des malfrats. Ces derniers profitent du climat favorable à la corruption des populations sur place pour s’en servir comme zone de transbordement, principalement pour la cocaïne.

Les victimes

596, c’est le nombre de meurtres par décapitation qui ont eu lieu au Mexique en 2011 pour que les narcotrafiquants puissent faire leur «travail» sans encombre. Ils font partie des 50.000 personnes ayant violemment trouvé la mort depuis 2006, année où Felipe Calderon est arrivé au pouvoir et a entrepris une offensive militaire contre les barons des stupéfiants.

>>> Retrouvez l'ensemble de notre dossier "DEA contre cartels colombiens" à l'occasion de la sortie de la série Narcos sur Netflix.