Son célèbre "faites du bruit !" résonne régulièrement dans les tribunes des hippodromes. Toute la journée lors des grandes courses, Laurent Bruneteau met l’ambiance. Un travail éreintant: «J’ai généralement besoin d’un peu de temps pour m’en remettre. En principe, je reste quelques heures sans parler après les événements», confie l’animateur. Et pour cause: depuis 1998, c’est lui qui fait vibrer Vincennes au rythme du Grand Prix d’Amérique (GPA), le championnat du monde de trot attelé.

«Ce qui m’importe, c’est que les gens passent un bon moment»

29/01/2012 VINCENNES;PARIS PRIX D'AMERIQUE MARIONNAUD - G1 - CI TIERCE AMBIANCE;DOS;DRAPEAU;HIPPODROME;TRIBUNE;COUP D'OEIL;PUBLIC;COULEUR;ILLUSTRATION;TIERCE;AMBIANCE PRIX D'AMERIQUE BRUNETEAU Laurent SPECTATEURS - FOULE Laurent BRUNETEAU

Laurent Bruneteau, ici à Vincennes en 2012.

Tous les ans, Laurent Bruneteau prend le chemin de Vincennes (Paris) «pour l’événement hippique de l’année: le GPA. Lors de ce rendez-vous qui se déroule sur un week-end, tout le monde est au top: les chevaux, les drivers mais aussi le public. La journée du dimanche est un véritable show, car en plus de la course il y a une parade et une dizaine d’autres épreuves». Dès le début de la journée et jusqu’à la course, le speaker joue avec les supporters et l’ensemble des 40.000 personnes présentes dans les tribunes ce jour-là: «Je connais tous les chevaux et tous les drivers de France. C’est important pour pouvoir créer un échange avec les spectateurs venus encourager tel ou tel cheval». Pour lui, le principal défi reste de créer une ambiance joyeuse: «Ce qui m’importe, c’est que les gens passent un bon moment pour qu’ils recommandent l’événement autour d’eux».

L’échéance annuelle que représente le GPA est un rendez-vous à part pour cet habitué du "speaking": «C’est une course mythique. La pression est forte», confie-t-il. Un travail «galvanisant» selon l’animateur, pour qui il est essentiel d’«être passionné par ce qu’on raconte et d’être naturel». Egalement présentateur d’"un jour aux courses" sur Equidia, ce petit fils de journaliste et fils d’entraineur de chevaux de course avoue avoir toujours voulu faire ce job: «Ça m’est apparu comme une évidence, d’autant que j’ai toujours été attiré par l’audiovisuel», explique-t-il.

Son prono pour l’édition 2018

Bold Eagle et son entraineur. CP : Le Trot

Bold Eagle et son entraineur. CP : Le Trot

Laurent Bruneteau présentera la 97ème édition du GPA le 28 janvier prochain: «Un moment à ne pas rater», selon l’habitué de l’événement. Et pour cause, il affirme «à 99%» que le vainqueur de cette édition sera Bold Eagle. «Si le champion remporte son troisième GPA, il sera le seul en route pour égaliser Ourasi, unique cheval en date à avoir remporté quatre fois le championnat du monde de trot attelé.» L’animateur prend d’ores et déjà le pari d’être présent en 2019 pour assister à ce rendez-vous hippique historique.

>>>Retrouvez l'intégralité de notre dossier course et hippisme